Ken O'Keefe : L'Occident est le plus grand terroriste de la planète

Publié le par Vahine

Une vidéo prise sur Croah : http://croah.fr

Bravo à ce courageux Marine !!!

Ken O’Keefe : « L’Occident est le plus grand terroriste de cette planète »

Débat opposant Ken O’Keefe, militant et ex-marine américain, à Lawrence Korb, collaborateur au Center for American Progress, publié en août 2013 par PressTV.

Débat opposant le militant ex Marine US, Ken O’Keefe à Lawrence Korb collaborateur au Center for American Progress, publié en août 2013 par Press TV.
 
Un an plus tard, les propos tenus par Ken O’Keefe sont toujours d’actualité ...
 
" Le projet du Grand Israël consiste à déstabiliser tout régime arabe qui pourrait posséder un tant soit peu d’autonomie... Tout régime, dans le monde Arabe, qui n’est pas une marionnette acquise ne peut être toléré. Et quelles sont les nations que nous visons ? Celles qui ne sont pas des marionnettes. Nous ne visons pas des nations telles que le régime d’Arabie Saoudite..."
 
Quant à Lawrence Korb, je n’ai laissé que ses deux premières interventions, les autres n’ayant à mon sens pas grand intérêt.

Notes de la rédaction de Croah :

L’ancien commando des marines américains et vétéran de la guerre du Golfe, Kenneth Nichols O’Keefe, a aussi renoncé à sa citoyenneté et est devenu irlando-palestinien. Il a également été à bord du Mavi Marmara, navire acheté en 2010 par une ONG humanitaire musulmane turque, IHH Insani Yardim Vakfi.

Les passagers du bateau avaient l’intention d’affronter directement le blocus de Gaza en apportant une aide humanitaire et des fournitures. Le 31 mai 2010, en route vers la bande de Gaza, des commandos de l’Armée de défense d’Israël (Tsahal) ont arraisonné et ont saisi le Mavi Marmara dans les eaux internationales. S’en suivra un affrontement durant lequel neuf militants turcs seront tués, et seulement dix blessés parmi les militaires israéliens, dont deux imputables à l’activiste… Il y a encore des hommes !

Ken O'Keefe : "L'Occident est le plus grand terroriste de cette planète." par Véro Rehearsais

Commenter cet article