Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" Marche républicaine ", la récupération politique de la tuerie

Publié le par Vahine

" Marche républicaine ", la récupération politique de la tuerie

Où comment les politiciens de tous poils se battent déjà pour récupérer cet attentat pour leur propre compte ...

Quand on imagine le chagrin des familles des victimes, on a honte pour eux ...

Un excellent article de Réseau International :

 

Marche républicaine : cérémonie d’inauguration d’une nouvelle ère sombre

10 janvier 2015

 

L’adjectif fourre-tout « républicain » va servir encore une fois à reconsolider ce qui, quelques heures à peine avant l’exécution des journalistes de Charlie Hebdo, était de plus en plus rejeté et dénoncé, un système en déliquescence, une démocratie moribonde conduite par des dirigeants moins crédibles que jamais, eux-mêmes dirigés de l’extérieur par on ne sait qui. Pour replâtrer et revalider tout cela, toute l’Europe sera de la fête, se servant ignominieusement des cadavres encore chauds des victimes, chaque dirigeant y trouvant une légitimation nouvelle, encore plus solide qu’une réélection car garantie par le sang des sacrifiés, et espérant une justification de ses actes antérieurs. Pendant la durée de la marche, ils se poseront tous en victimes pour s’attirer la compassion du monde, spoliant les vraies victimes.

Ce n’est pas par hasard que le slogan « Je suis Charlie » est sorti comme par magie d’on ne sait où. Sous couvert de solidarité, qui existe spontanément sans besoin de pancartes, le slogan tend en fait à victimiser tout le monde. Il dit en substance : « c’est vous les victimes, et non ceux qui ont péri lors des attaques ». C’est indécent.

Pendant que l’Europe marchera, les organisateurs de ces crimes, quels qu’ils soient, se délecteront dans l’ombre. Car des organisateurs, il y en a. Ce ne sont pas 3 ou 4 individus qui peuvent déstabiliser la France, ou alors la France n’est plus ce qu’elle était, à moins que la déstabilisation ne commence que maintenant, les criminels n’en étant que les déclencheurs. 

On voit où se trouvent les vrais déstabilisateurs, qui sont déjà à l’œuvre. Si pendant la marche nous entendons chanter « marchons, marchons… », sur fond de Marseillaise, ce sera peut-être un appel à abreuver les sillons de France d’on ne sait quel sang impur, qui sera puisé, comme d’habitude, ailleurs que là où il aurait fallu.

L’autre usurpation, mais nous y sommes habitués, c’est celle des médias. La justice et les services de renseignement, plus aptes à établir la vérité, sont mis au rencard. Pas d’enquête avec ce que cela comporte en temps d’investigation policière. On leur substitue des experts médiatiques bien payés, qui diront ce que l’on a envie d’entendre pour pouvoir être réinvités sur les plateaux de télévision. Quand la justice donnera ses conclusions, les jeux auront été faits.

Nous ne savons pas ce que nous réserve la nouvelle ère mais, dès lundi, nous en verrons les premiers signes.

Avic – Réseau International

Commenter cet article