Pourquoi après « Charlie Hebdo » l’Europe sombre inexorablement dans l’Obscurantisme, le Fanatisme et le Totalitarisme.

Publié le par Vahine

Pourquoi après « Charlie Hebdo » l’Europe sombre inexorablement dans l’Obscurantisme, le Fanatisme et le Totalitarisme.

Un excellent texte de Georges Stanechy publié dans : A contre courant , le Blog de Georges Stanechy : http://stanechy.over-blog.com/

 

 

14 janvier 2015

.

.

.

L'Ensauvagement de l'Europe...

« Au-dessus de l'État et derrière les façades du pouvoir apparent, dans le dédale des multiples services, sous-jacent à tous les déplacements d'autorité et dans le chaos de l'inefficacité, se trouve le noyau du pouvoir dans le pays : les services hyper-efficaces et hyper-compétents de la police secrète. »


Hannah Arendt


"Les Origines du Totalitarisme"

 

 

 

Tuerie à Charlie Hebdo…

Un carnage inadmissible. Abject.

 

Son instrumentalisation politicienne, de tous bords et d’une incommensurable hypocrisie, tout autant.

Evidence que les victimes et leurs familles, pour lesquelles on ne peut éprouver qu’une profonde compassion comme il se doit pour tous êtres humains massacrés, ne sont que des boucs émissaires broyés dans un monstrueux engrenage.

Elaboré dans les grottes d'Afghanistan ou du Yémen ?...

 

Sous l'égide d'un quelconque illuminé, ulcéré de trouver chez son marchand de journaux, au détour d'un chemin de montagne, un hebdomadaire de caricatures, dans une langue qu'il ne comprend pas ?...

 

Restons sérieux.

 

Plutôt, actionné par une cynique et implacable "Raison d’Etat", bras armé d'une idéologie qui, telle une toile d'araignée méticuleusement tissée, enserre à présent l'Europe entière. Espérant, sans illusions, que les "responsables" de la sécurité et de la défense de mon propre pays n'en soient pas les artisans complices ou les exécutants serviles.

 

 

Du Recueillement à la Réflexion

 

"Après le recueillement, il est nécessaire de passer à l’action !", déclare martialement un politicien, aux prétentions présidentielles françaises, très lié à l’extrême-droite US.

 

Cet imbécile, emblématique de notre oligarchie, saute, ou il lui manque, une "case" : "la réflexion" doit toujours précéder "l’action". Sinon, ce n’est que de "l’agitation", dissimulant dans ce cas de figure : "la préméditation", ou la "barbouzerie", échafaudées de longue date...

 

Car la question à été immédiatement posée par ceux, heureusement nombreux, en état de faire fonctionner leur esprit critique. Face à l'horreur, avec pour "final" de ce diabolique feu d'artifice de violences : le meurtre d'une policière et la prise en otage d'un supermarché ; "kasher", évidemment...

 

Récurrente interrogation, en France, comme à l’étranger. Chez les musulmans (1) comme chez les non musulmans (2). Même si, il ne faut pas s'en étonner, tout est mis en œuvrepour en étouffer le puissant écho :

« A qui profite le crime ?... »

C’est le titre même de l’article du journaliste d’investigation d’envergure internationale, Pepe Escobar - nous n’avons plus cette pointure dans notre IMD (Industrie Médiatique de la Désinformation) - publié par Asia Times (Hong Kong), dès le 8 janvier 2015 :
Who profits from killing Charlie ?

 

Mieux, ou pire, n’auraient pu être imaginés pour lancer une campagne islamophobe, d’un ahurissant paroxysme dans l'hystérie collective, parfaitement organisée. Démonstration d’une profonde maîtrise de la "Psychologie des Foules", pour reprendre le titre de l’ouvrage fondamental de Gustave Le Bon, publié en 1895… (3)


Savoir-faire conforté depuis par des décennies de pratiques ; élargi, intensifié, par la démultiplication des procédés, astuces, effets virtuels et caisses de résonances qu’offrent les nouvelles technologies, des télécommunications et de l’audiovisuel tout spécialement. (4)

 

A l’exemple, comme beaucoup l’ont remarqué, des soi-disant révolutions "colorées", en réalité "télécommandées"  : distribution le soir même de l’attentat des slogans et mots-clés, imprimés et visuels (projection des slogans sur les monuments et façades), T-shirts avec reprise des couleurs et slogans, lieux de rassemblement désignés à Paris et en Province via les réseaux sociaux, etc.

 

Ce "marketing de l'émotion", canalisant, instrumentalisant, "les affects de la foule", comme pour le lancement international d’un parfum ou d’une lessive, exige un long et minutieux travail en amont du "Jour J". Effervescence occultant, dans cette opération, une autre question. Collatérale, mais aussi forte qu'immédiate :

« Qui a commis le crime ?... »

 

Eléphants, rhinocéros et branquignols

 

Difficile d’y voir clair, tant storytelling et scénarios déversés par les médias sont, au-delà du tragique de l’évènement, foncièrement ridicules : commando  "cagoulé" le matin , déterminé, style "forces spéciales", entrant dans les locaux du journal comme dans un hall de gare, mais oubliant une carte d’identité dans le véhicule permettant une identification immédiate, "décagoulé" l’après-midi, etc.

 

Hallucinantes incohérences...

 

Nous découvrons ainsi, avec stupéfaction, que le siège de ce magasine ayant déjà fait l’objet d’attaques et de menaces, n’était pourvu d’aucune protection élémentaire. Même pas celle d’agences bancaires équipées d’un sas à deux portes aux vitres  blindées – la seconde ne s’ouvrant qu’après fermeture de la première – dissuadant ainsi les agressions éventuelles. Assurant, par ce dispositif, la sécurité des policiers et agents chargés de la protection des lieux et personnes, qui doivent être placés à l'intérieur et non pas à l'extérieur du local à protéger, pour éviter toute attaque surprise.

 

Gilad Atzmon, ancien militaire israélien sous les ordres du général Sharon lors de l’invasion du Liban en 1982 (écœuré par les massacres de Sabra et Chatila, il s’est exilé à Londres depuis) est l'un des premiers à évoquer l’existence de "deux équipes".

 

La première, constituée de spécialistes, rigoureusement entraînés (détermination, calme, posture, technique du tir en rafale et du coup par coup, etc.). La seconde, destinée à être sacrifiée, composée de branquignols, archétypes des "paumés manipulés", "ados attardés", falots, inconsistants, visiblement dépassés par la situation, errant d’un endroit à un autre, sans planification sur des itinéraires de replis soigneusement reconnus à l'avance, tenant des propos ridicules de simplisme dans des interviews à un "journaliste" lors de leur prétendue cavale, etc.

 

Sur son site, il est formel : il ne s’agit pas d’un "attentat djihadiste", mais d’un "coup monté", d’un faux drapeau (false flag) comme disent les anglo-saxons. Quels en sont les commanditaires ? "Faites travailler votre imagination", comme il le dit non sans ironie :
"It is quite probable that this was another false flag operation. Who could be behind it?  Use your imagination." (5)

 

Avis partagé par de nombreux analystes à l’étranger, dont l’américain Kevin Barrett, pour qui "l’oubli d’une carte d’identité" dans le véhicule des tueurs est, en soi, la signature d’un "coup tordu" organisé par des services spéciaux. (6)

 

Ces analyses portant sur la déconstruction de cette pitoyable mise en scène, vont se multiplier. Je ne m'y attarderai donc pas. Quand on est en mesure, d'un coup de baguette magique, ou médiatique, de faire surgir un "califat" du désert, pourquoi se gêner en faisant croire que la lune est carrée ?...

 

Par contre, reste un niveau d’analyses à creuser, labourer, dans tous les sens : comment n’arrive-t-on pas à prendre "vivants" ces soi-disant "terroristes djihadistes" lorsqu’ils sont encerclés ?...
 

Avant d’infliger "la peine de mort" à ces individus, comme le réclame stupidement une Marine Le Pen, commençons par leur infliger "celle d’être vivant".  Afin de les entendre, assister à leur procès, devant un tribunal, être témoins de leur jugement, selon les Lois de notre république.

 

Moins par charité que pour décortiquer "publiquement" leur mode de vie, d’éducation, de parcours professionnel, de conditionnement, de manipulation, de recrutement, de financement, d’entraînement, d’encadrement, d'équipement (sachant que tous les "trafics" et "filières" de ventes d'armes sont infiltrés par les agences de renseignement). Remonter ainsi aux commanditaires, étrangers ou pas.

 

Ce serait un acquis considérablement pour nos systèmes de sécurité et de défense. Et, surtout, pour "l’information" de l’ensemble des citoyens. En tant que membres d'une collectivité, formant la Nation dans laquelle nous vivons, croyons et travaillons, nous avons le droit à "l’information". Et non pas à des interviews, vidéos, mises en scène, bidonnées et autres histoires à dormir debout. Cette "information" serait-elle à l’usage exclusif, un privilège, d’une secte, d’un clergé nouveau, d'une nomenklatura, d’une caste ?...

Mais, à chaque fois c’est la même conclusion : ils sont transformés en passoire…  Bizarre procédure opératoire qui consiste à étouffer ce qui doit être entendu sur la place publique.

 

Pas simplement en France. Recensons les cas récents : en Australie,  à Sydney (7) ; au Canada, à Ottawa (8). Des dizaines de cartouches tirées, au point paradoxal que la police tue plus d’otages innocents que de "terroristes" (voir les vidéos des atterrantes bousculades policières où chacun se précipite pour vider son chargeur…).

 

La réussite d’une opération policière anti-terroristes devrait être évaluée sur l’habileté, ou la technicité, de les convaincre de se rendre, par un patient siège, ou de les neutraliser pour les faire prisonniers à l’aide de gaz anesthésiants, ou incapacitants. Pourquoi ne sont-ils pas utilisés ?...

 

Les techniques d’immobilisation des animaux les plus sauvages ou dangereux s’effectuent régulièrement au moyen de fusils équipés de seringues hypodermiques : éléphants, rhinocéros, hippopotames, lions, tigres, panthères, etc. Jusqu’aux Indiens d’Amazonie qui, depuis des siècles, savent immobiliser ou tuer une proie ou un ennemi, en dosant le curare dont ils enduisent la pointe des flèches tirées silencieusement à partir de leur sarbacane.

 

Grandeurs et servitudes des sciences et des techniques... Savoir faire rouler un véhicule électrique sur la Planète Mars, ou procéder à des opérations chirurgicales robotisées à des mlilliers de kilomètres de distance via Internet... Et, se révéler incapables de faire prisonniers des forcenés...

 

L’insulte pornographique n’est pas "La Liberté d’Expression"

 

Paradoxe, donc : les "barbares" qui, apparemment, veulent attenter à la Liberté d’Expression dans notre pays, sont systématiquement "réduits au silence". Alors qu’ils auraient tant à raconter…

 

Autre paradoxe, plus sidérant : le déferlement des défenseurs de la Liberté d’Expression. Couinant, de plateaux radio-TV en colonnes de journaux, leur indéfectible attachement à cette liberté menacée.

 

Les mêmes parmi les plus zélés et virevoltants qui, il y a un an à peine, se déchainaient contre DieudonnéLe diabolisant en "antisémite", alors qu’il n’a jamais tourné en dérision la religion juive, pour avoir eu la simple audace de dénoncer la sauvagerie de la colonisation sioniste en Palestine dans un ou deux "sketches" de ses spectacles. S’acharnant à lui interdire toute apparition publique, jusqu’à vouloir l’empêcher de se produire sur scène. Ne cessant de le brûler en "place médiatique", tel un hérétique à la religion d’Etat. (9)

 

Quel Grand-Guignol !...

 

Les voir nous assurer la main sur le cœur et la larme à l’œil, que les caricatures antimusulmanes, aussi ordurières qu’obscènes, contre le Prophète d’une des grandes religions de l’Histoire de l'Humanité est une démonstration de courage et de Liberté d’Expression…

 

En fait, cette abyssale hypocrisie dissimule les deux axes d’une propagande, ou d’un lavage de cerveaux, vecteur d’une idéologie mortifère pour l’Intelligence et La Liberté :

 

i)  Sacralisation de l’Obscurantisme

La manipulation de l’opinion en cours consiste, à partir de la tuerie de Charlie Hebdo, à "sacraliser" les caricatures islamophobes. Que j’avais pour ma part, dès la reprise des premières venues du Danemark, trouvées inadmissibles. Non pas pour défendre une religion  ou une croyance quelle qu’elle soit, mais pour m’opposer en tant que citoyen à la négation absolue des valeurs fondamentales que sont La Dignité Humaine et L’Humanisme.

 

J’ai toujours considéré, et ne changerai pas, que pareille publication de caricatures était le symptôme de la régression de nos idéaux et de notre culture, contrairement au discours dominant de la pensée unique. Courante chez une partie de la gauche.

 

Non pas la gauche généreuse et pacifiste de Jean Jaurès, mais celle de Jules Ferry. Qui dans son tristement célèbre discours à la Chambre des députés, du 28 juillet 1885, affirmait :
«  … Les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures… »

Gauche indécrottablement raciste, sous couvert d’un discours socialisant à l’intérieur du pays, féroce à l’égard de tous ceux, hors des frontières, qu’elle estime en "êtres inférieurs". Se rendant complice de toutes les aventures coloniales ou prédatrices de nos oligarchies. Dans la Bonne Conscience, évidemment. Témoin le lamentable ralliement de Mélenchon, et du Parti de Gauche, à l’entreprise de dévastation de la Lybie et de la Syrie par l’OTAN. (10)

J’ai contesté ce dévoiement, cet obscurantisme, dans plusieurs billets auxquels je renvoie, pour ne pas répéter indéfiniment les mêmes arguments. Notamment :
   Le premier que je remets en ligne à la suite de ce texte, publié il y a 8 ans, le 11 février 2007, intitulé :  L’islamophobie : Le Cancer de l’Europe
   Le second, du 10 novembre 2011 : Charlie Hebdo : Pétard Mouillé

"Sacraliser l’Obscurantisme" est un piège contre lequel nombreux sont ceux qui ont réagi. Dissociant la condamnation d’une tuerie avec le formatage d’un terrorisme intellectuel, obligeant à "Sanctifier l’Inacceptable". En France, comme à l’étranger.

 

Même dans le New York Times ! David Brooks, titrant sa chronique : I am not Charlie Hebdo(Je ne suis pas Charlie Hebdo). D’après lui, ces caricatures antimusulmanes n’auraient pas tenu plus de 30 secondes aux USA, considérées comme des incitations à la haine :

"… It wouldn’t have lasted 30 seconds. Student and faculty groups would have accused them of hate speech. The administration would have cut financing and shut them down. " (11)

 

Saines, et courageuses, réactions en France, passées naturellement sous silence par les médias de la propagande. Exemple, celle publiée sur le site d’Olivier Berruyerwww.les-crises.fr :
"Indécence – rendons hommage à Charlie Hebdo : boycottons la manifestation du 11 janvier - pour dix raisons. " (12)
 

Rappelons brièvement que l’opération de mystification en cours, par notre "caste" au pouvoir (tous partis confondus), a pour finalité l’inquiétante prolifération des métastases de l’obscurantisme :

 

=>  La négation du Respect Mutuel fondement du « Vivre Ensemble »

Comment invoquer sérieusement une « union nationale », alors que l’on fanatise les foules pour mépriser une partie de leurs concitoyens, et les populations d’autres pays ?...

Ce n’est pas parce que mon voisin a des croyances différentes des miennes que je vais hurler et placarder périodiquement des insultes sous ses fenêtres, au  nom de "La Liberté d’Expression"…

Cette attitude, ce mode de comportement, imbibés du mépris à l'égard de "l'Autre", "infectent", formatent, jusqu'à nos relations avec les autres Nations et Peuples. Inapte à dialoguer, dans la compréhension et l'écoute, la diplomatie de l'Occident est ainsi uniquement fondée sur les rapports de forces à base de menaces, de sanctions, de procès d'intention, de déstabilisations, d'agressions...

=>  Le racisme de "l’Etre supérieur" 

La publication répétitive, obsessionnelle, de caricatures méprisantes et obscènes sur l’Islam sont la manifestation maladive d’un racisme sans borne. Relevant d’une pathologie : la mégalomanie. Ce délire de se croire "supérieur" aux autres…
Au-delà de la simple communauté musulmane en France, c’est considérer 1,5 milliard de musulmans en "êtres inférieurs", à la Jules Ferry : des attardés de la civilisation, du savoir, de la spiritualité et de la culture…

Non compris les grands esprits de notre pays, à l’envergure intellectuelle et au savoir impressionnants, que j’ai eu l’occasion d’évoquer, ici ou là, dans ce blog. Ceux qui ont passé leur vie à étudier ou côtoyer l’Islam, avec le plus grand respect et la plus vive admiration : Louis MassignonDenise MassonHenri Corbin, entre autres.

Ou encore, ceux qui se sont convertis : René Guénon (son mausolée est au Caire), Vincent Monteil, ou Eva de Vitray Meyerovitch.

Aucun islamophobe ne leur arrive à la cheville, ne serait-ce qu’en termes de culture et de connaissances…

 

=>  L’obsession sexuelle ou l’obscénité tenant lieu de Pensée

Les images islamophobes, obscènes, mettant en scène des copulations avec des porcs (cf. les multiples dessins publiés de sodomie,  zoophilie, etc.) ou autres situations pornographiques, ne sont pas de la "provocation humoristique" ou "libertaire".
Elles sont tout simplement le produit d’un "esprit malade", symptôme d’une "société occidentale malade jusqu'à la moelle".
J’en dirai tout autant de ces "Femen" ou Pussy Riot , qu’on nous impose en modèles de "Liberté d’Expression", s’exhibant les seins nus pour aller insulter Jésus dans les cathédrales Saint-Sauveur de Moscou ou Notre Dame de Paris. Ou encore, se faisant photographier en slip, en train  de tronçonner une croix en bois, symbole du Christ.

Ça, symboles de "Liberté" ?... D’Expression ?... De Pensée ?...

 

=>  La malhonnêteté intellectuelle

Ces caricatures antimusulmanes sont d’une foncière malhonnêteté intellectuelle, car elles s'incrustent, avec violence, sur un analphabétisme total de l’opinion publique de notre société quant à l’Islam et aux pays musulmans. Sans recul, il n’y a aucune possibilité de les recevoir au second degré ou au troisième degré par une population "sous-informée", si ce n'est minutieusement "désinformée".

En ce cas, nous nous trouvons bien devant une « incitation à la haine religieuse » caractérisée, dans l’impunité.
D’autant plus que jamais Charlie Hebdo ne s’est permis dans d’autres caricatures de remettre en cause l’hyperviolence des pays occidentaux dans les pays musulmans (notamment en Palestine...), accompagnée d’actes de prédation d’une horrible barbarie, qui dure depuis la chute de l’Empire Ottoman. Depuis presque un siècle…

Se comportant exclusivement en auxiliaire d’une propagande antimusulmane…

A l’irresponsabilité, l’ineptie, la vulgarité, le racisme, s’ajoute ainsi : "la malhonnêteté intellectuelle".
 

En résumé, les caricatures islamophobes de Charlie Hebdo sont une négation  de la Dignité Humaine, de l’Humanisme, de la Culture, du Savoir, de l’Altérité, de la Raison, de l’Intelligence ;  un concentré de déchets de l’imbécilité la plus crasse. A ignorer avec détermination pour construire une Planète consacrée à la promotion de La Paix et de La Solidarité, dans le Respect Mutuel.

 

L'Ensauvagement de l'Europe...

N'ayez pas peur !  Il s'appelle  " Liberté d'Expression " !

 

 

 

 

ii)  Marketing de la Fanatisation

 

Cet obscurantisme, sous le masque de la dérision, agit en interaction avec le deuxième axe de la propagande consistant à présenter l’Islam comme un "danger" pour la société, "indissoluble" dans la république, "incompatible" avec la modernité.

 

Le "hasard" a fait que les attentats,  auxquels nous venons d’assister avec effroi, se sont déroulés la semaine même où était procédé au lancement en fanfare du roman violemment islamophobe de l’écrivain Houellebecq, intitulé : "Soumission". Déjà numéro 1 des ventes en ligne, se délectent les marchands du Fanatisme…

 

Ouvrage célébré dans le dithyrambe, bien entendu, par les critiques patentés de l’IMD (Industrie Médiatique de la Désinformation), pour imaginer l’horrible perspective de l’arrivée à la présidence de la république d’un musulman !… Mais, n’est-il pas vrai qu’En France, pour avoir du Génie : Soyez Raciste ?… (13)

 

Alors, tels des charognards, à la faveur des tueries, on a vu tempêter sur l’estrade médiatique tous les histrions de l’islamophobie chargés de répandre le doute, la peur, le soupçon à l’égard des musulmans. De France et d’ailleurs.

 

Depuis le sinistre Ivan Rioufol, membre éminent du lobby de l’extrême-droite US en France (Senior fellow à l'Atlantis Institute), "sommant les musulmans de se désolidariser"…  (14) Jusqu’à la gouailleuse Elisabeth Lévy, stigmatisant l’Islam sur une chaîne TV (BFM), comme étant, entre autres amabilités, "une religion susceptible"… Sans se demander, un seul instant, quelle serait sa réaction si on appliquait à sa propre religion, le judaïsme, le même traitement.

Car, cette propagande antimusulmane reprend textuellement les arguments d’un Edouard Drumont dans son livre La France juive, publié en 1886, qui présentait les juifs comme des agents du mal ayant infiltré toute la société et la mettant en danger… Ce qu’Edgar Morin rappelle, dans Culture et Barbarie Européennes : les antisémites de l’époque se focalisaient sur le juif qui, bien que citoyen des sociétés européennes, était considéré comme extrêmement dangereux du fait qu’il avait l’air d’être comme les autres, mais ne l’était pas ; il possédait une "inquiétante étrangeté".

 

Cette fanatisation des opinions publiques est méthodiquement instillée, imposée, dans tous les pays européens. Long et minutieux programme. Depuis des décennies. Au point que l’Allemagne se trouve, actuellement, rongée par cette pathologie. (15)

La France n’y échappe donc pas.

"Maladie sociétale", répandue depuis un petit pays autrefois réputé pour sa tolérance, le Danemark. Intensément "travaillé" des années durant, tel un laboratoire servant de test grandeur nature avant d’être appliqué dans d’autres pays, avec de puissants moyens d’infiltration, d’encadrement, et de corruption, pour susciter des opérations et manifestions islamophobes ; couronnées par les fameuses caricatures antimusulmanes diffusées à travers le monde (16)

 

Jusqu’à la Suède, longtemps reconnue comme un modèle de consensus social où dialogue et respect entre communautés étaient fondamentaux. En ce début 2015, profondément contaminée par cette pathologie. Les incendies de mosquées se multipliant depuis quelques temps. Régressant dans une mentalité et une ambiance moyenâgeuses, rappelant le contexte d'un des chefs-d’œuvre d’Ingmar Bergman : Le Septième Sceau (un de mes films "culte"). Emouvante mise en scène d’un chevalier retournant des Croisades pour retrouver une Suède, son pays natal, en proie à la peste et au fanatisme…  (17)

 

Dans ce retour au Moyen-âge, telle une pandémie, l’Europe se trouve minée, délabrée, moralement, intellectuellement, culturellement, par la peste noire de l’obscurantisme et du fanatisme des Croisades.

 

Seule différence : au XXI° siècle, celles-ci ne sont pas organisées par le Vatican…

L'Ensauvagement de l'Europe...

L’Ensauvagement de l’Europe

 

Quelles perspectives pour une Europe porteuse d’une telle idéologie de "fanatisme", sciemment implantée par ses oligarchies ?...

La photo du "défilé des chefs d’Etat" à la manifestation du 11 janvier dernier en révèle, spectaculairement, cruellement même, orientations et conséquences.

Tout d’abord, surgit la tromperie : il ne s’agissait que d’une mascarade. Hors habiles montages d’angle de prises de vue par les caméras, ce n’était qu’une poignée d’individus, isolés, sur un morceau de boulevard hermétiquement clos, derrière le rideau d’une garde prétorienne…

 

Coupés de la réalité. Pingouins perdus sur une banquise.

 

C’est ce constat d’isolement qui est impressionnant. Où étaient les chefs d’Etat des pays qui préparent actuellement le monde de demain, d’Asie (Chine, Inde) ou d’Amérique latine ?...

 

Murés dans leur mégalomanie, les trois principaux chefs d’Etats européens, Cameron, Merkel, Hollande…

Entourés d’un ramassis de dictateurs corrompus, de polichinelles obséquieux portés au pouvoir par des coups d’Etat "souterrainement occidentaux", d’authentiques criminels de guerre terrorisant, exploitant, massacrant, leurs propres peuples, ou ceux des voisins…

 

C’est, ensuite, une véritable déclaration de guerre à laquelle nous assistons. Une "union nationale" destinée à légitimer une invasion, avec en filigrane d'immenses dévastations et occupations et, bien entendu, prédations, dans des pays musulmans. De grande ampleur. De la Lybie à l’Iran.

 

Oubliant que s’il l’on sait comment on entre dans une guerre, on ne sait jamais comment l’on en sort. Comme lors des précédentes guerres européennes, devenues rapidement mondiales…

 

Oubliant ce que rappelle Andre Vltchek :

« Dans les cinq dernières décennies, ce sont environ 10 millions de musulmans qui ont été assassinés parce que leurs pays ne se soumettaient pas à l’Empire, ou pas suffisamment, ou pour en accélérer la soumission.
Les victimes étaient Indonésiennes, Irakiennes, Algériennes, Afghanes, Pakistanaises, Iraniennes, Yéménites, Syriennes, Libanaises, Egyptiennes, sans oublier celles du Mali, de Somalie, de Bahreïn et de beaucoup d’autres pays.
L’Occident a soutenu les pires monstres, leur a procuré des milliards de dollars, les a armés, fourni un entrainement militaire perfectionné, pour ensuite les laisser tomber
… » (18)


Accessoirement, c’est une guerre imposée par les castes au pouvoir, apparentes et occultes,contre les "Libertés Publiques", les libertés individuelles, de leurs propres peuples. Tous les prétextes seront bons pour justifier les atteintes à la vie privée et à la contestation : télécommunications, surveillances des opinions, en priorité. Avec pour finalité : autoriser, dans l’arbitraire,  toute la gamme des répressions sans protection judicaire.

 

Avec, dans la même foulée, suivant les terribles méthodes rodées sur le Peuple Grec, l’aggravation de la spoliation de leurs propres concitoyens. Dans l’institutionnalisation de la précarité : chômage, blocages et diminutions des salaires, augmentations des taxes à la consommation pour ne pas imposer les revenus des privilégiés des régimes, suppression de tous avantages sociaux. Jusqu’à piller leur épargne. On apprend ainsi, hautement symbolique, qu’en France le taux annuel du livret A va être baissé de 1% à 0,25%...

Inexorablement l’Europe sombre dans l’Obscurantisme, le Fanatisme, le Totalitarisme.

Dans l’Ensauvagement.

 

 

 

1.  Abdelkader Dehbi, Les limites éthiques et les conséquences désastreuses d'une liberté d'expression modulable, 8 janvier 2015,
http://www.alterinfo.net/Les-limites-ethiques-et-les-consequences-desastreuses-d-une-liberte-d-expression-modulable_a109426.html
2.  Pepe Escobar, Who profits from killing Charlie ?, Asia Times (Hong Kong), 8 janvier 2015,
http://www.atimes.com/atimes/World/WOR-01-080115.html
3  Gustave Le Bon, Psychologie des Foules (1895), Edition Félix Alcan, 9° édition, 1905, 192 pages, téléchargeable gratuitement,
http://classiques.uqac.ca/classiques/le_bon_gustave/psychologie_des_foules_Alcan/Psycho_des_foules_alcan.pdf
4.  Georges Stanechy, Bellicisme Impérial : Canonnière, Mensonge et Vidéo, 28 mars 2011,
http://stanechy.over-blog.com/article-bellicisme-imperial-canonniere-mensonge-70426194.html
5.  Gilad Atzmon, Amidst A Religious War in Europe Or is it Just another False Flag Operation ?, 8 janvier 2015,
http://www.gilad.co.uk/writings/2015/1/8/amidst-a-religious-war-in-europe-is-it-possibly-a-false-flag-operation
6.  Kevin Barret, Planted ID card exposes Paris false flag, 10 janvier 2015,
http://www.presstv.ir/Detail/2015/01/10/392426/Planted-ID-card-exposes-Paris-false-flag
7.  Prise d’otages de Sydney : 3 mort, dont l’assaillant, et 4 blessés, i24News, 16 décembre 2014,
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/asie-pacifique/54489-141215-australie-des-otages-retenus-dans-un-cafe-a-sydney
8.  Attentat à Ottawa : le tireur espérait partir pour la Syrie, Le Monde, 23 octobre 2014, http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/10/23/le-canada-traumatise-apres-l-attaque-du-parlement-par-un-tireur-isole_4510844_3222.html
9.  Georges Stanechy, France : Cartographie du Fanatisme, 8 janvier 2014,
http://stanechy.over-blog.com/2014/01/france-cartographie-du-fanatisme%E2%80%A6.html
10.  Georges Stanechy, Présidentielles : J'ai voulu voir Anvers - On a revu Hambourg  ♪ ♪, 1ermars 2012,
http://stanechy.over-blog.com/article-presidentielles-j-ai-voulu-voir-anvers-o-100555004.html
11.  David Brooks, I am not Charlie Hebdo, New York Times, 8 janvier 2015,
http://www.nytimes.com/2015/01/09/opinion/david-brooks-i-am-not-charlie-hebdo.html?_r=3#story-continues-2
12.  Olivier Berruyer, Indécence – rendons hommage à Charlie Hebdo : boycottons la manifestation du 11 janvier (pour dix raisons), 10 janvier 2015,
http://www.les-crises.fr/indecense-rendons-hommage-a-charlie/

13.  Georges Stanechy, En France, pour avoir du Génie : Soyez Raciste, 22 janvier 2007,
http://stanechy.over-blog.com/page/34

14.  " Charlie Hebdo " : Ivan Rioufol "somme" les musulmans de se "désolidariser", Le Point, 8 janvier 2015,

http://www.lepoint.fr/societe/charlie-hebdo-ivan-rioufol-somme-les-musulmans-de-se-desolidariser-08-01-2015-1895006_23.php
15.  Hanno Hauenstein, Allemagne : l’irrésistible ascension de l’islamophobie, i24News, 13 décembre 2014
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/europe/54300-141213-allemagne-l-irresistible-ascension-de-l-islamophobie
16.  Anne-Françoise Hiver, Nouvelle salve d’islamophobie au Danemark, Libération, 10 octobre 2005,
http://www.liberation.fr/monde/2006/10/10/nouvelle-salve-d-islamophobie-au-danemark_53859
17.  Suède : une troisième mosquée attaquée en huit jours, Le Monde, 1er janvier 2015,
http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/01/01/suede-une-troisieme-mosquee-attaquee-en-huit-jours_4548339_3214.html

18.  Andre Vltchek, Who Should Be Blamed for Muslim Terrorism ?, CounterPunch, 9-11 janvier 2015,
http://www.counterpunch.org/2015/01/09/who-should-be-blamed-for-muslim-terrorism/

 

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Illustrations (Merci à Nicolas) :
◊  Le dessin "Je ne suis pas manipulable" provient du Blog
 d'Olivier Berruyer
  La photo des "Pingouins sur la banquise" provient du Blog de Danielle Bleitrach
◊  Les caricatures sont du Brésilien Carlos Latuffcensuré dans tous les médias occidentaux pour avoir le tort de ne pas mettre des œillères sur les forfaits et crimes occidentaux, notamment en Palestine…

 

A la demande d'Amis-Lecteurs, suite à ce texte, je remets en ligne un des premiers billets publiés sur ce Blog qui venait d'être créé le 20 Janvier 2007... Il y a 8 ans...
Rien n'a été changé et je n'ai pas vérifié si les liens d'alors sont toujours actifs. Seules les illustrations de Carlos Latuff ont été rajoutées...

 

Salut et Fraternité
(Expression favorite d'un de mes "maîtres" : Bernard Moitessier)

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

11 février 2007

 

L'islamophobie : le Cancer de l'Europe...

 


Le procès où est cité l'hebdomadaire Charlie Hebdo, pour avoir repris les caricatures antimusulmanes « made in Denmark », est l'occasion d'une nouvelle campagne raciste entretenue par les médias et les candidats à l'élection présidentielle. Pour eux, c'est un procès inadmissible, inutile ou scandaleux. 

Amusant, comme réactions. Rappelons que les représentants éminents de cette caste, starlettes, animateurs de l'audiovisuel, politiciens, princes et princesses de pacotille sont les premiers, à tour de rôle, à faire des procès quasiment toutes les semaines à l'hebdomadaire Voici, ou à d'autres, pour "défendre leur honneur, leur vie privée ou leur droit à l'image".

 

Autrement dit, la "protection  de la liberté d'expression" ne s'applique pas à eux, lorsqu'ils sont photographiés ou s'estiment diffamés ou caricaturés. Par contre, dans leur mentalité, la communauté musulmane a vocation à se taire. Toujours, les "valeurs" à géométrie variable...

Je trouve ce procès, pour ma part, très jouissif. D'abord, il n'y pas de raison que l'incitation à la haine religieuse, qui est un délit, ne soit pas sanctionnée. Ensuite, ce coup de pied, dans la termitière raciste, a permis de s'amuser à la vue du défilé des représentants de la caste politique, drapés dans la toge des "défenseurs de la liberté d'expression".

 

Hilarant.

 

En fait, sous des sigles différents, ces bateleurs d'estrade vendent les mêmes savonnettes. Leurs "valeurs", sous couvert de belles idées, sont les mêmes...

Ce déchaînement raciste et islamophobe n'est pas nouveau. Il s'agit d'une même propagande reprise, à intervalles réguliers, sous différentes formes. De plus, cette pathologie sociale touche l'ensemble des pays occidentaux.

 

L'Europe, tout particulièrement. Cela s'est même intensifié ces dernières années dans certains pays, notamment la Hollande, le Danemark et la Grande Bretagne. Ce sont les pays européens les plus envahis, actuellement, avec la France, par les métastases de ce cancer politique.

En Grande Bretagne, je constate les mêmes "plans médias" qu'en France, en Hollande ou au Danemark : campagnes médiatiques récurrentes sur l'inadaptation des musulmans aux "valeurs" de la société britannique et à la modernité, sort "dramatique" des femmes musulmanes entravées dans leur volonté de s'intégrer par les maris ou les frères, etc.

L'Ensauvagement de l'Europe...

Bref, on retrouve tous les clichés islamophobes. J'ai même regardé une émission TV britannique sur ce thème où ont été appelés en tant que "témoins" des racistes danois, hollandais, allemands.

 

Et, étrange apparition, dans cette même émission une journaliste française se présentant comme "féministe" (1), bien connue pour ses positions islamophobes prétextant la défense de la femme, récitant son texte, en anglais, sur les dangers que vit la société française sous la poussée de la vague islamiste recouvrant la France...


Il est, d'ailleurs, intéressant de noter la simultanéité de ces campagnes, sur des thèmes similaires, dans tous les pays européens. Tout spécialement, dans ceux qui ont des troupes en Irak, présence qui rencontre l'hostilité d'une majorité de leur opinion publique : Grande Bretagne, Hollande (2) et Danemark.

 

Sur le même modèle que les campagnes ou plans média des lancements des produits Microsoft ou autres... Visiblement, il y a coordination, de gros, de très gros moyens.

Dans ce mouvement, la caste politique française, assurée de trouver de puissants soutiens financiers et médiatiques, sur le plan international en particulier, se montre profondément raciste et antimusulmane On le sait, elle le déclare et l'assume en toute impunité. On sait, aussi, que cela va s'intensifier, pour trois raisons principales et convergentes :

i)  Il faut gouverner par la peur, quand il y a crise économique, tout spécialement. Telle est l'approche de la classe politique : susciter la "peur de l'autre" pour détourner l'attention sur les problèmes de fond, l'injustice sociale et économique, et surtout le vide de leur programme de gouvernement.
Tactique vieille comme le monde, toujours payante dans l'esprit des démagogues.

ii)  Il faut diaboliser le monde musulman, pour justifier les politiques de destruction, spoliation et prédation au Moyen Orient qui garantissent la fortune des sponsors. Le niveau de violence est tel, que les opinions publiques européennes doivent être anesthésiées en permanence : les « sauvages» qu'on essaie de "civiliser" ne méritent que ce qui leur arrive.
Message subliminal et inusable stratagème des démagogues, là encore, sur lesquels toute les entreprises coloniales ont été construites.

iii)  Il faut conditionner, dans l'immédiat, l'opinion occidentale pour la préparer au bombardement de l'Iran, et le lui faire accepter, sur le modèle du bombardement du Liban, en juillet 2006, mais à plus grande échelle.

Dire que la société occidentale est malade et ses politiciens démagogues, n'est pas suffisant. Au-delà du simple constat, l'attitude à avoir est celle de la contre-attaque. Au-delà, aussi, de la simple défense de la communauté musulmane.

L'Ensauvagement de l'Europe...

Ce combat est un combat citoyen. Car, une société qui n'assume pas son rapport à "l'altérité", ou de vie en commun avec "l'autre" que soi-même, est une société malade. Comment contre-attaquer ?  Plusieurs pistes sont à explorer :

 

1.  Faire respecter la loi : il existe des lois qui interdisent et condamnent l'incitation à la haine religieuse et raciale. En France et en Europe. Elles ne sont pas faites à l'usage exclusif d'une religion ou d'une communauté.

 

La communauté musulmane doit les utiliser à fond. Sur ce point, je ne partage pas l'attitude peureuse de certains, affirmant qu'un procès à l'encontre des diffamateurs serait stupide. Non. Au contraire, il ne faut pas courber la tête sous les intimidations des médias et de la propagande raciste.

 

Il n'y a aucune raison de céder au terrorisme de la haine religieuse entretenu par les politiques et leurs médias. Il faut mettre en lumière l'incapacité de l'Etat à assumer ses responsabilités face à l'incitation à la haine religieuse.

 

Je crois, absolument, aux effets positifs de l'application du droit et à l'exercice de la justice. Les lois sont avec la communauté musulmane, et non pas contre. La loi Gayssot n'est la propriété d'aucune religion. La République, dans sa neutralité laïque, protège toutes les religions.

 

2.  Mettre en place une coordination internationale, et tout particulièrement européenne, pour faire face à ces campagnes islamophobes qui sont lancées à l'échelon européen, parfaitement planifiées et coordonnées. L'union faisant la force ! Or, à ce jour, il n'y a aucune coordination entre les communautés musulmanes anglophones et francophones, par exemple.

 

La communauté musulmane doit avoir une association sur le modèle de la célèbre organisation, spécialisée dans la traque à l'antisémitisme : « Anti Defamation League » (3).

 

En état de vigilance permanente, elle ne laisse rien passer, directement ou indirectement par des associations relais et autres lobbies. Son directeur, Abraham Foxman est reçu par tous les chefs d'Etat. Il vient même (le 16 octobre 2006) d'être reçu à l'Elysée et décoré de la Légion d'Honneur par Jacques Chirac.

 

Elle ne s'occupe pas des problèmes de culte, ou de théologie, mais uniquement de la traque à l'encontre de ceux qui suscitent et cultivent la haine religieuse antijuive. Cela lui permet de réunir des fonds, en tant qu'association de lutte en faveur de la tolérance (4), et non pas en tant qu'organisation confessionnelle...

 

Suivant cet exemple, les musulmans doivent avoir une organisation non "cultuelle" (5). Avec des spécialistes en communication, en marketing, en stratégie juridique, en statistiques et traitement de l'information. Son rayonnement doit être européen dans sa conception et son action.

3.  Organiser des campagnes de sensibilisation, dans les pays musulmans, sur le racisme subi par les communautés musulmanes en Europe : du Maroc jusqu'en Indonésie.

 

Il n'y a pas de raison que ceux qui tiennent des discours islamophobes en Europe soient reçus dans les pays musulmans avec les plus grands égards, et, en plus, avec des contrats d'achat de matériels ou de services en poche. Un exemple : personne ne sait au Qatar, ou dans les Emirats Arabes Unis (6), que Dassault ou Lagardère sont des groupes qui financent des médias islamophobes, parmi les plus virulents en France. Ils ramassent là-bas des contrats mirobolants (7).

 

Autre exemple : quand je vois les honneurs reçus par un Sarkozy, un DSK ou un Hollande au Maroc, ou dans d'autres pays musulmans. Les hypocrites doivent un jour voir des portes fermées devant leur nez, par solidarité. Et, les mêmes contrats, les pays musulmans peuvent en signer, à qualité équivalente (et moins cher), avec la Chine, l'Inde, le Brésil, ou la Corée...

 

C'est aussi au portefeuille qu'il faut toucher les islamophobes et leurs sponsors...

 

4.  Manifester, se montrer, ne pas avoir peur, au contraire.

 

A quand une immense manifestation qui réunirait les musulmans et ceux qui en ont assez de la manipulation des pulsions racistes, à Paris, avec des délégations venant de la France entière par autocars ?  Certaines communautés (juives, gays, etc.) en ont fait à répétition, pourquoi pas les musulmans ? 

 

Dans le silence et la dignité, avec pour slogans : non, à la haine religieuse ; oui, au respect de la dignité humaine dans son identité, dans ses croyances...

 

D'autres voies, sont à explorer. Mais, l'essentiel est de réagir vite, de manière organisée, méthodique et déterminée. La dignité humaine et les droits de l'homme ne sont pas à géométrie variable. Ils ne sont pas un instrument de manipulation au seul bénéfice des racistes.

Non. La communauté musulmane n'a pas pour vocation d'être le crachoir permanent des voyous...

 

 



 

1.  En France, cette militante est salariée d'un hebdomadaire et tous les accès aux médias lui sont ouverts, bien évidemment, en permanence...
2.   L'opinion publique a été secouée par un scandale au sujet des tortures et humiliations exercées par des officiers hollandais sur des irakiens. Rapidement étouffé. L'état-major du contingent hollandais a dû être entièrement renouvelé. A remarquer que le tortionnaire le plus violent, sadique et implacable était : une femme, avec rang d'officier supérieur... Une femme "libérée", peut-être ?...
3.   Budget annuel moyen : 50 millions $, avec 29 bureaux aux USA  et 3 en dehors des USA. Remarquablement efficace : son action n'est pas limitée aux USA, mais internationale. Et, tous azimuts. Un exemple, parmi des dizaines : elle est arrivée à remettre en cause  des téléfilms, prévus pour le Ramadan en Egypte, estimant qu'ils étaient à connotation antisémite... Ou, encore, la publication de livres scolaires.
4.   Exemple : une des plus grandes banques internationales d'affaires et de gestion de fortunes, Morgan Stanley, cite le financement de l'Anti Defamation League dans ses oeuvres caritatives (2005 Charitable Annual Report). Alors qu'elle affirme, dans sa charte, ne financer aucune association confessionnelle. Cette organisation est présentée, en effet, dans la  catégorie des associations pour la "lutte contre l'intolérance"...
5.   Ainsi, le CFCM est en charge des problèmes d'organisation du "culte". Pas autre chose. De plus, en dehors de ses problèmes de légitimité à résoudre (mode d'élection, de désignation, d'indépendance), cet organisme n'a ni les moyens, ni les compétences pour gérer ces actions qui demandent des expertises de haut niveau dans le domaine de la communication, du marketing et du lobbying.
6.   A part la pratique de leur langue, l'arabe, tous les nationaux sont anglophones. Ils ne lisent donc pas la presse francophone, encore moins Charlie Hebdo...
7.   Armes, aéronautique et audiovisuel, notamment.

 

 

Commenter cet article