Comment discréditer quelqu'un qui pose les questions qui dérangent ?

Publié le par Vahine

Comment discréditer quelqu'un qui pose les questions qui dérangent ?

Excellent texte trouvé sur la page facebook : Ce que cachent vos médias : https://www.facebook.com/pages/Ce-Que-Cachent-Vos-Medias/159124017455829

 

 Comment discréditer quelqu'un qui pose des questions qui dérangent, pour les Nuls ?

 

 

Tout d'abord vous pouvez utiliser l'argument imparable de ceux qui n'en n'ont aucun : "la théorie du complot"!


Toute l'histoire de l’humanité est faite de complots et de conspirations, mais tout cela est bel et bien révolu à notre époque, puisque nous sommes au sommet de notre évolution et si vous dites le contraire alors vous n'êtes qu'un "paranoïaque qui voit des complots partout" !

 

Ensuite si cette personne s'oppose à des guerres, qui par le plus grand des hasards, se trouvent dans des pays qui regorgent de pétrole, de gaz ou d'uranium, vous pouvez dire que cette personne "soutient le terrorisme et les dictateurs".

 

Si les idées de cet énergumène diffèrent trop des vôtres alors utilisez les nouvelles armes de la police de la pensée : dites que "l'individu est d'extrême droite ou d'extrême gauche, raciste, antisémite, communiste, etc..."


C'est un grand classique, très connu des journalistes, qui peut être utilisé sans aucune preuve et à volonté pour faire taire ses opposants.

 

Une excellente tactique, qui a également fait ses preuves, consiste à utiliser contre votre adversaire, des idées ou des propos qu'il n'a jamais tenu. Peu importe si c'est faux, cela fonctionne très bien.
Par exemple : "De toute façon vous croyez aux extraterrestres !"

 

Utiliser l'arme de l'émotion, car celle ci nuit gravement à la réflexion. Par exemple : Si quelqu’un pose des questions sur les délits d'initiés précédant les attaques du 11 Septembre 2001, répondez tout simplement : "vous ne respectez pas la douleur des familles". Il est bien évident que les proches des victimes se fichent de savoir la vérité, laissons les faire leur deuil.

 

Si votre opposant continue, utilisez l'arme ultime. Dites qu'il a un intérêt financier ou un but idéologique caché, même si c'est complètement absurde, vous aurez sali son image et les autres se méfierons de lui.

Cette personne est forcément malhonnête, car qui aujourd'hui ferait de l'information gratuite sans rien attendre en retour ? Personne !

Mis à part nos grands médias bien évidement, qui appartiennent aux banquiers et aux marchands d'armes...

Commenter cet article