Cérémonie du 9 Mai : Lettres à MMs. Poutine et Hollande par A. Walter

Publié le par Vahine

Pays
Pertes militaires
Pertes civiles
Pertes totales
En % par rapport 
à la population totale d'avant-guerre
URSS
13 600 000
7 500 000
21 100 000
10,0 %
Pologne
120 000
5 300 000
5 420 000 *
15,0 %
Yougoslavie
300 000
1 200 000
1 500 000
10,0 %
Allemagne
4 000 000
3 000 000
7 000 000
12,0 %
Japon
2 700 000
300 000
3 000 000
4,0 %
Italie
300 000
100 000
400 000
1,0 %
France
250 000
350 000
600 000
1,5 %
Royaume-Uni
326 000
62 000
388 000
0,8 %
États-Unis
300 000
-
300 000
0,2 %
Chine
Entre 6 000 000 et 20 000 000
-
 

Un texte et une vidéo d'Ariane Walter pour Les moutons enragés : http://lesmoutonsenrages.fr

 

Ariane Walter à MMs Poutine et Hollande au sujet du 9 mai à Moscou…

7 Mai 2015

 

 

A Monsieur Vladimir Poutine
.

Président de la République de Russie.


Aux bons soins de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de Russie en France.
40-50 Boulevard Lannes 75116 Paris.

Monsieur le Président,

Cette année nous allons célébrer les 70 ans de la fin d’un des plus grands massacres de l’histoire de l’humanité, la guerre 39-45.

Votre pays, ainsi que la Chine, ont été ceux qui ont payé le plus lourd tribut pour que nous ne restions pas sous le joug de la barbarie nazie.

La personne qui actuellement occupe le poste de président dans mon pays a décidé de ne pas se rendre aux cérémonies destinées à rendre hommage à tous ces morts, à ces dizaines de millions de morts, et ce faisant, cet individu insulte notre mémoire commune, les combattants de Normandie – Niémen, et aussi les membres de nos familles qui se sont battus pour notre liberté,

Au début j’ai été choquée de savoir que le président français ne se rendrait pas à Moscou le 9 mai, puis, en raisonnant un peu, je dois reconnaitre que je suis fière que nous puissions savoir tous qu’il n’y a aucune confusion possible entre ceux qui soutiennent le régime néo-nazi de Kiev et ceux qui soutiennent une Europe libre et indépendante. Monsieur Hollande n’a strictement rien à faire à vos côtés, sa présence salirait notre histoire commune, l’histoire de la résistance, la mémoire des membres du Groupe Manouchian, celle de Jean Moulin, de Pierre Brossolette, celle du Général de Gaulle !

Respect pour tous ces héros anonymes qui ont donné leur vie, leur jeunesse.

Bien à vous

 

 

J’adresse ensuite la lettre suivante à M. Hollande .

Monsieur,

Vous président, vous nous rendez honteux par votre alliance avec un pays qui, au moment de votre visite, met à mort cinq condamnés. Ah ! Cela vous va bien de donner des leçons de morale au président de l’indonésie !

Vous président, nos entreprises sont de plus en plus en déroute.

Vous président, nos chômeurs sont de plus en plus nombreux.

Vous président, le nom de votre parti « socialiste « est un des noms les plus hais de ce pays. Ou alors vous êtes socialiste autant qu’Hitler l’était c’est à dire soutenu par les grandes multinationales de ce temps. Il ne faut pas oublier, en particulier, le rôle de Ford qui a aidé l’effort de guerre du nazisme.

Le slogan de votre campagne présidentielle était :

Le changement c’est maintenant.

Avec un geste ridicule dont on ne comprenait pas le sens. On comprend mieux à présent. C’est un geste qui dit deux fois « Nous vous saignerons. »

Connaissons-nous une période de changement ? Non. C’est la continuité de la politique de la mafia capitaliste qui s’offre des hommes politiques : après Sarkozy, vous. Du moins vous arrivez à être pire que lui, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Le terrorisme, c’est maintenant. Un terrorisme, seul moyen de redorer votre blason. Mais on ne peut pas tuer, pour améliorer vos sondages, dix-neuf personnes tous les quinze jours !

L’Etat policier, c’est maintenant. Depuis hier nous avons perdu hier notre liberté de citoyens ou du moins ce qui en restait.

Big Brother, c’est maintenant.

Qu’allez-vous nous gonfler avec les comptes d’apothicaire de M. Ménard, qui ficherait des élèves, le jour où vous fichez la nation entière !

Le fascisme en douce, c’est maintenant. Le fascisme d’une union européenne dévouée aux grandes entreprises et n’ayant aucun souci du peuple sinon de le ruiner et de le transformer en employé, qui, comme en Allemagne ou aux Etats-Unis, a besoin de faire trois jobs pour survivre.

Le chaos, c’est maintenant.

La honte, c’est maintenant.

La colère c’est maintenant.

Un peuple informé qu’on ne dupe pas, c’est maintenant.

Un peuple responsable qui veut se libérer d’une classe politique qui passe son temps à le vendre à des exploiteurs, c’est maintenant.

A nous de faire, comme ces paysans mexicains, dans le film « Les sept mercenaires », cherchent des représentants dignes d’eux.

L’UMPSFN, c’est fini !

Monsieur Hollande, vous ne représentez pas la France, vous la salissez

M. Poutine, nos pensées, en ce grand jour du 9 mai 2015, accompagneront tous ceux qui se sont battus pour notre liberté. Cette liberté qu’on veut nous arracher pour que des psychopathes puissent jouir un peu plus.

Bon courage M. Poutine.

Merci aux morts de cette guerre monstrueuse. Pas assez, semble-t-il, pour que tout le monde ne veuille plus revoir ces images d’horreur et de destruction. Puisque cela enrichit certains …

Je voudrais terminer en rappelant ce qu’on été « les sorcières de la nuit », cet escadron féminin russe qui volait sur des coucous invraisemblables qui a causé tant de pertes à l’aviation nazie.

Autre chose que les Femen…

Le 9 mai à Moscou, nous serons, de tout cœur, avec les âmes courageuses du passé, au rendez-vous de notre Histoire.

Auteur Ariane Walter

Cette video commence par un lapsus magistral : je parle , en effet, de la commémoration de la victoire de la…troisième guerre mondiale ! Quand je m’en suis aperçue, je me suis dit , évidemment, que je devais tout recommencer. Mais cette vidéo avait été trop lourde, émotivement, à réaliser pour que je puisse envisager de la refaire mécaniquement. Par ailleurs, l’émotion finale, spontanée, dans la seconde version, ne l’aurait plus été. 

Puis je me suis dit que ce lapsus avait un sens. Que l’absence de Hollande et des chefs de l’Otan à cette commémoration avait une signification terrible qui nous portait vers ces mots que nous entendons de plus en plus souvent : « troisième guerre mondiale ». Que cette crainte qu’ils inspirent était tellement en moi, en nous, qu’au moment de parler de victoire, le fait de dire « troisième guerre mondiale » avait été une sorte d’exorcisme. Alors , je l’ai laissé…

Ajoutée le 6 mai 2015 Dans cette video, j'adresse deux lettres, l'une à M. Poutine, l'une à M.Hollande au sujet de l'absence du président de la république française aux commémorations de la fin de la seconde guerre mondiale, le 9 mai prochain à Moscou. J'en éprouve une honte profonde; car il ne s'agit pas seulement de mépriser M. Poutine mais surtout les millions de mort à qui nous devons la victoire sur l'Allemagne nazie, mais il s'agit de satisfaire l'OTAN dont la France n'est qu'un valet. Que Fabius, qui disait à propos d'Al Nosra, "ils font du bon boulot en Syrie", représente la France ce jour-là, n'est pas pour rehausser le niveau et montre bien de quel côté nous sommes. Nous citoyens français seront à Moscou le 9 mai de coeur et de pensée. Indignement représentés par un sous-fifre de l'empire. Catégorie

Publié dans Guerre, Manipulations

Commenter cet article