L’Allemagne rejoint la Banque Asiatique d’Investissements

Publié le par Vahine

L’Allemagne rejoint la Banque Asiatique d’Investissements

Encore une mauvaise nouvelle pour les USA ...

 

Wikipédia

 

La Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (Asian Infrastructure Investment Bank, ou AIIB) est une banque d'investissement proposée par la République populaire de Chine dans le but de concurrencer le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement1 pour répondre au besoin croissant d'infrastructures en Asie du Sud-Est et en Asie centrale. Cette banque s'inscrit dans la stratégie de la nouvelle route de la soie, développée par la Chine.

( ............ )

En octobre 2014, une cérémonie de lancement de l'établissement a lieu à Pékin. Vingt et un pays signent un mémorandum d'entente pour construire la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures : la Chine, l'Inde, la Thaïlande, la MalaisieSingapour, les Philippines, le Pakistan, le Bangladesh, le Brunei, le Cambodge, le Kazakhstan, le Koweït, le Laos, la Birmanie, la Mongolie, le Népal, l'Oman, le Qatar, le Sri Lanka, l'Ouzbékistan et le Vietnam11.

L'Indonésie signe ce mémorandum d'entente en novembre 2014 et devient le 22e pays fondateur. Ces pays décident d'offrir la possibilité à d'autres pays de devenir membres fondateurs, sous réserve d'acceptation par les membres déjà présents, en déposant une candidature avant le 31 mars 2015.

( ........... )

En mars 2015, le Royaume-Uni, suivi de la France, l'Allemagne et l'Italie annoncent leur souhait de devenir membres de la banque asiatique d'investissement pour les infrastructures12. La Suisse a fait de même quelques jours après13 et la Russie a également annoncé son accord fin mars 201514.

( ............ )

En ce qui concerne la géopolitique, toutes les nations BRICS - Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud - ont rejoint la banque. Ce projet sera un complément à la Nouvelle Banque de développement proposé par les BRICS en 201415.

Un article pris sur le nouveau site de Charles Sannat, à noter que son ancien site : Le contrarien a été remplacé par Insolentiae : http://insolentiae.com

 

Charles Sannat

A propos de 

Je suis diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. J’ai commencé ma carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance) et j’ai rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires. En 2012 j’ai intégré la société Aucoffre.com comme directeur des études économiques et créé le Contrarien Matin un site de "décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l'actualité économique". En septembre 2015 je quitte mes fonctions au sein de la société Aucoffre.com pour fonder le site Insolentiae.com et se consacrer pleinement à ce nouveau projet éditorial.

L’Allemagne rejoint la Banque Asiatique d’Investissements

Cette carte du monde en illustration permet ci-dessous de se rendre compte en une seule image de la fracture qui sépare le monde, un monde que l’on pense à juste titre globalisé certes, mais aux lignes de fractures néanmoins bien présentes.

En rejoignant cette Banque Asiatique d’Investissements, l’Allemagne isole un peu plus à son tour les Etats-Unis sur ce sujet.

Cette institution vient directement concurrencer la Banque Mondiale.

On voit bien l’alignement de l’Europe sur les USA, alors que notre position naturelle n’est en aucun cas d’être l’ennemi des Etats-Unis bien évidemment, mais de servir de pont entre les blocs. C’était d’ailleurs la position politique et géopolitique Gaulliste avec ce que l’on appelait le « non- alignement », ou en d’autres termes, l’indépendance.

Charles SANNAT

 

 

L’Allemagne a annoncé sa décision définitive de devenir membre fondateur de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB).

Le projet de loi a été approuvé lors d’une réunion du gouvernement allemand.

Compte tenu du montant de sa contribution, à savoir 4,5 milliards de dollars, l’Allemagne devient le premier contributeur non asiatique et le quatrième plus grand participant de l’AIIB, après la Chine, l’Inde et la Russie.L’AIIB a été conçue pour stimuler l’interaction financière dans la région Asie-Pacifique, faciliter la réalisation de projets d’infrastructure et contribuer à la croissance mondiale.

L’accord portant sur la création de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures a été signé le 29 juin dernier à la Maison du peuple à Pékin par les représentants de 57 pays. Il entrera en vigueur avant la fin de l’année en cours, lorsqu’il sera ratifié par les pays membres, la banque commencera son travail à partir de 2016. Ses actifs s’élèvent à 100 milliards de dollars, dont 29,78 milliards de dollars ont été investis par le contributeur principal — la Chine, 8,37 milliards de dollars par l’Inde et 6,54 milliards de dollars par la Russie.

Les pays de la région Asie-Pacifique doivent représenter au total 75% des actifs au minimum, mais les 25% restants des actionnaires peuvent inclure tout pays du monde. Ainsi, la Chine est propriétaire de 20,06% des voix et 30,34% des actions de la banque. L’Inde et la Russie ont respectivement reçu 7,5% et 5,92% des voix et 8,52% et 7,5% des actions.Les Etats-Unis et le Japon ont refusé de participer à l’AIIB car cette nouvelle institution pourrait potentiellement devenir un concurrent sérieux à des structures financières internationales comme la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et la Banque asiatique de développement.

Source Sputniknews ici

Insolentiae signifie impertinence en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com »

Commenter cet article