La Chine lance son propre système SWIFT, Moscou et Pékin relèguent le dollar au second plan !

Publié le par Vahine

La Chine lance son propre système SWIFT, Moscou et Pékin relèguent le dollar au second plan !

Ne vous y trompez pas, nous sommes déjà en guerre !

Une guerre économique, et pas uniquement !

Il y a trop d' "accidents" et de " catastrophes naturelles " en ce moment alternativement aux USA et en Chine ou Russie pour que cela soit normal !

Ce qu'il faut souhaiter ? Que la Chine et la Russie soient les gagnants ...

Vahine.

Sur Résistance Authentique : https://resistanceauthentique.wordpress.com/

 

La Chine lance son propre système SWIFT, Moscou et Pékin relèguent le dollar au second plan !

10 Septembre 2015

 

Décidemment ça va vite ces derniers jours . Apres l’attaque direct sur le dollar hier (Pétro-yuan – La Chine lance un nouveau contrat pétrolier coté en yuan !) , c’est une autre attaque contre l’hégémonie économique us  (et le dollar encore)  . Le Chine développe tout un tas d’infrastructures financières pour concurrencer l’oncle sam et l’hégémonie du dollar (Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures comme un rival potentiel de la Banque mondiale et de la Banque asiatique de développement, CIPS chinois etc)

En créant un analogue au système SWIFT, Pékin fait un pas en vue de renforcer le yuan sur l’échiquier mondial.

 La Chine souhaite lancer le système international chinois de paiement (CIPS) d’ici fin 2015, a déclaré jeudi le premier ministre chinois Li Keqiang.

« Nous terminerons le développement du système international chinois de paiement (CIPS) d’ici la fin de l’année en cours », a rapporté M.Li.

Les paiements internationaux en yuans sont actuellement réalisés par le système bancaire SWIFT, contrôlé par les Etats-Unis. Après le lancement du CIPS les règlements en yuans seront effectués sur la base d’une plateforme d’Etat commune sans médiateurs ce qui permettra aux participants aux transactions de s’entretenir en direct avec les contre-agents chinois.

En outre, Washington s’est récemment déclaré prêt à préparer une série de sanctions économiques contre les entreprises chinoises impliquées dans le piratage de bases de données d’organisations américaines, en menaçant de refuser l’accès au système financier américain, ce qui serait en pratique une condamnation à mort pour une entreprise sérieuse.

 

Le lancement du CIPS n’est pas l’unique mesure prévue par la Chine afin de devenir plus ouverte à la communauté mondiale. Les autorités chinoises souhaitent encore améliorer le secteur financier, réduire le taux directeur, assouplir les restrictions sur l’accès des capitaux privés dans le secteur financier, a indiqué le premier ministre chinois. »Nous aiderons les banques privées à se développer et à ouvrir plus largement notre secteur financier au reste du monde. Cela représente notre objectif », a déclaré Li Keqiang.

En outre, Pékin prévoit dans l’avenir de faciliter l’accès des banques centrales étrangères au marché des changes interbancaire.

source

Et ce n’est pas tout, la Chine n’est pas la seule à attaquer le dollar, mais la Russie de Poutine est trés active aussi .

Selon les médias turcs, Moscou et Pékin relèguent le dollar au second plan :

La perte par le dollar US de son rôle clé dans le commerce international, les investissements et les réserves de change constitue une menace grave pour les Etats-Unis.

Les récentes évolutions dans l’économie mondiale montrent que la Russie et la Chine forment une alliance appelée à « dédollariser » le monde, estime l’édition turque T24.Le rouble et le yuan ont commencé à remplacer le dollar dans les échanges commerciaux russo-chinois dès 2011. En 2014, Moscou et Pékin ont signé un accord d’échange de devises d’une durée de trois ans. Cet accord dit « de swap » porte sur 150 milliards de yuans (environ 23,5 milliards de dollars). Selon T24, le président russe Vladimir Poutine a alors déclaré que l’utilisation du rouble et du yuan « diminuera l’influence du dollar ».

 

En 2015, la Banque centrale de Russie a vendu 20% de ses réserves de change détenues dans des obligations d’Etat américaines, rappelle l’édition turque.

 

La Banque centrale de Chine a pris des mesures analogues, l’été dernier, en dépensant près de 500 milliards de dollars de ses réserves de change. Pékin a expliqué sa décision de vendre un grand nombre d’actifs en dollars par le désir d’arrêter la chute des bourses de Shanghai et de Shenzhen.La nouvelle alliance russo-chinoise capable de diminuer le poids du dollar dans l’économie mondiale préoccupe beaucoup les Etats-Unis. Moscou et Pékin pourraient créer un marché financier uni dans l’espace de la Communauté des Etats indépendants (CEI, 10 pays issus de l’URSS) en vue de renoncer à l’utilisation du dollar et de l’euro dans le commerce, conclut l’édition

source

Dans le genre fin d’une époque , rappelez vous aussi que même  Bill Gates mise sur la monnaie chinoise (Dollar vs Yuan) :

« J’aime bien les dollars, mais je miserais plutôt sur le yuan », avait indiqué M.Gates dans une interview à la chaîne de télévision américaine CNBC.

Bill Gates estimait qu’il fallait préférer la monnaie chinoise au dollar US en raison de la politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis, et écoutez ce qu’il affirmait à l’époque (au printemps) :

« Les taux d’intérêts bas à l’échelle mondiale ne sont pas une solution traditionnelle et cela ne peut pas durer longtemps. Cette situation crée des problèmes liés à l’effet de levier et engendre des bulles. Il sera difficile de régler cette situation sans provoquer de crise économique« , avait noté M.Gates

Commenter cet article