Comprendre le lien entre l’intervention russe en Syrie, l’Ukraine et l’implosion programmée de la zone Euro, par Gordon Duff

Publié le par Vahine

 Comprendre le lien entre l’intervention russe en Syrie, l’Ukraine et l’implosion programmée de la zone Euro, par Gordon Duff

Un peu de géopolitique ...

Ou comment les USA rangent les terroristes en deux catégories : les méchants et les gentils ...

Pour les distinguer, c'est simple : Les gentils terroristes, c'est ceux qui sont payés, armés et entrainés par la CIA ! C.Q.F.D. !

Malheureusement, les Russes, qui sont vraiment de mauvais coucheurs, ne partagent pas cette façon de voir les choses, et bombardent allégrement les deux !!! ( pendant que les USA bombardent des civils Syriens ... )

Un article de Réseau International suivi de l'article source en anglais, pour ceux qui comprennent cette langue, et parce que la traduction n'est pas parfaite ( mais merci quand même à Résistance 71 qui a fait le boulot ! ).http://reseauinternational.net/la-guerre-secrete-de-la-russie-contre-la-cia-en-syrie/

 

Gordon Duff est un Marine vétéran de la guerre du Vietnam. Il travaille sur des questions relatives aux vétérans et aux prisonniers de guerre depuis des décennies, et a conseillé des gouvernements sur des questions de sécurité intérieure. Il est co-rédacteur en chef et président du conseil d’administration de Veterans Today, en particulier pour le magazine en ligne “New Eastern Outlook”.

 

 

 

 

 

La guerre secrète de la Russie contre la CIA en Syrie

06 octobre 2015

Géopolitique globale: Comprendre le lien entre l’intervention russe en Syrie, Al CIAda, l’Ukraine et l’implosion programmée de la zone Euro…

La Russie cible des groupes d’Al Qaïda soutenus par les Etats-Unis, leur “opposition modérée”…

Ce matin Fox News a rapporté l’intention du Pentagone de formuler une stratégie pour bloquer la campagne de bombardement de la Russie autour de la ville d’Idlib, près de la frontiere de la Syrie avec la Turquie. Des éléments clef américains y sont massacrés, pas des “rebelles modérés”, mais clairement, comme le dit le Pentagone, des djihadistes importants soutenus par les Etats-Unis et combattant le président Assad.

Des leaders militaires d’expérience ainsi que des officiels de la défense américains débattent afin de savoir si la force militaire devrait être employée pour protéger les rebelles syriens soutenus par Washington, qui sont en train d’être attaqués par les raids aériens russes ces derniers jours.

L’agence Associated Press a rapporté vendredi que la question faisait partie d’un débat plus vaste au sein du Pentagone, débat ayant pour sujet le comment le gouvernement et l’administration devraient répondre à ce que le secrétaire de presse de la Maison Blanche Josh Earnest a décrit comme “des opérations militaires sans discrimination contre l’opposition syrienne” de la part de la Russie.

Le problème est le suivant: les “éléments” américains en Syrie sont Al Qaïda, le groupe Jabbhat al Nosra, qui contrôle complètement cette région de la Syrie et qui s’étend au-delà en Turquie, car ils ont vaincus ceux que l’on appelle les “rebelles modérés” et une douzaine de groupes en émanant et ce plus tôt en 2015.

La campagne de bombardement des Etats-Unis en Syrie a soigneusement évité Al Nosra. La presse elle-même évite de les mentionner, alors qu’ils sont responsables de plus de morts civiles, estimées à environ 150 000, que les autres groupes terroristes. Il y a une raison à cela. On peut voir Al Nosra ici bombarder des villes syriennes en état de siège en utilisant des obus chimiques au gaz sarin.

~ Voir vidéo dans l’article original ~

AQES ou Al Qaïda en Syrie est constitué essentiellement de combattants étrangers recrutés par la CIA, envoyés en Turquie, entraînés par l’Arabie Saoudite et le Qatar avec le soutien logistique permanent du régime islamiste d’Erdogan à Ankara.

L’attaque aérienne russe d’aujourd’hui sur un centre de commandement d’Al Qaïda n’a pas tué beaucoup de leaders d’Al Qaïda mais pas mal d’officiers qataris, saoudiens et turcs, plus d’une douzaine, probablement plus, d’après les unités de reconnaisse syriennes qui évoluent dans la région.

Le poste de commandement a été touché par les attaques d’un Su34 armé de bombes conventionnelles anti-bunkers. Ce centre de commandement, construit par des ingénieurs turcs en 2013, sous environ 12m de roches, 3 ètages en profondeur était capable de soutenir ( je dirais plutôt : de contenir, Vahine ) jusqu’à 300 combattants étrangers et leurs commandants turcs.

Le complexe de bunkers touché aujourd’hui n’est pas dissemblable de ces complexes qu’Al Qaïda était supposé avoir en Afghanistan et pour lesquels les Etats-Unis ont envahi ce pays et doivent toujours les y trouver  ( et s'y trouvent toujours ) 15 ans plus tard…


La Russie ment vraiment, elle n’est pas honnête, en bombardant Al Nosra et en les étiquetant EIIL. Al Nosra est 10 fois pire que l’EIIL. En profitant de leur artillerie lourde, d’un approvisionnement sans limites en munition venant de Turquie, de convois entiers de camions d’armes modernes américaines comprenant des missiles TOW anti-chars et Stinger sol-air, de havres de paix dans des bases en Turquie et d'un financement sans limites ni fin en provenance du Qatar et de l’Arabie Saoudite, le front Al Nosra s’est engagé dans la massacre sytématique du peuple syrien.

L’intérêt de la Russie dans le front Al Nosra réside dans le partenariat de ce groupe avec les groupes extrémistes en ukraine. Les Djihadistes d’Al Nosra, plus de 3000, servent actuellement en Ukraine et sont responsables de la plupart des violations des accords de Minsk. Le régime de Kiev s’est volontairement rangé du côté d’Al Qaïda ( NdT : parce qu’Al Qaïda en réalité est Al CIAda et ce depuis le départ dans les années 1980… ) et ce faisant, bénéficie des coffres ouverts et généreux de la CIA, de containers d’argent liquide utilisés pour corrompre le régime de Kiev tout en achetant les gouvernements dans des pays comme la Roumanie, la Géorgie, la Bulgarie et l’Azerbaïdjan, qui tous ont fourni des bases pour les groupes terroristes d’Al Qaïda, groupes dont la cible est l’Europe occidentale.

Ceci est “ Gladio N° 2 ” ( NdT : comme nous l’avions dit précédemment, Duff et V.T. ne font que confirmer ce que nous avions pressenti avec d’autres il y a quelque temps déjà…)

Tous les réfugiés qui affluent vers l’Europe proviennent des zones de Syrie sous contrôle combiné de la Turquie et d’Al Nosra/Al Qaïda. Gladio 2 nous dit-on, dont l’objectif est l’explosion de la zone Euro et de mettre en place des gouvernements d’extrème-droite “néo-nationalistes” à travers l’Europe.

Mais une fois de plus, faut pas être sorti de St Cyr pour piger cela non?

Gordon Duff

url de l’article original: http://www.veteranstoday.com/2015/10/02/russias-secret-war-on-the-cia-in-syria/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Photo: frappe de l’armée syrienne sur la ville d’Ariha dans la province d’Idlib

https://resistance71.wordpress.com/2015/10/05/geopolitique-globale-comprendre-le-lien-entre-lintervention-russe-en-syrie-al-ciada-lukraine-et-limplosion-programmee-de-la-zone-euro/

 

Russia’s Secret War on the CIA in Syria

 

 

By Gordon Duff, Senior Editor on October 2, 2015

Russia Targeting CIA backed al Qaeda Group, America's "moderate opposition"

By Gordon Duff, Senior Editor

This morning, Fox News reported a Pentagon move to formulate a strategy to block Russia’s bombing campaign around Idlib, near the Syrian/Turkish border.  Key American assets are being slaughtered, not “moderate rebels,” but clearly, as the Pentagon states, key US backed jihadists fighting President Assad.

Senior U.S. military leaders and defense officials are debating whether military force should be used to protect Washington-backed Syrian rebels who have come under attack by Russian airstrikes in recent days.

The Associated Press reported early Friday that the question was part of a broader debate within the Pentagon about the the broader dilemma of how the administration should respond to what White House press secretary Josh Earnest described as Russia’s “indiscriminate military operations against the Syrian opposition.”

The problem is, the American “assets” are al Qaeda, the group Jabat al Nusra, which totally controls this region of Syria and spreads well into Turkey since it defeated the actual  so called “moderate rebels” and a dozen or so splinter groups early in 2015.

America’s bombing campaign in Syria has carefully avoided taking on al Nusra.  Even the press seldom mentions them though they are responsible for more civilian deaths, estimated at nearly 150,000, than any other group.  There is a reason for this.  Here, al Nusra is bombarding Syrian towns under siege using Sarin gas shells:

AQIS, al Qaeda in Syria, is primarily made of CIA recruited foreign fighters, flown into Turkey, trained by Saudi Arabia and Qatar and under continual logistical support from Erdogan’s Islamist regime in Ankara.

Today’s Russian attack on a command post killed very few al Qaeda leaders.  What it did do is kill Turkish, Saudi and Qatari officers, over a dozen, maybe more, according to Syrian reconnaissance units in the area.

The command post was hit by SU34 aircraft dropping conventional bunker buster munitions.  The post, built by Turkish engineers back in 2013, under up to 40 feet of bedrock, 3 stories deep and capable of supporting up to 300 foreign fighters and their Turkish commanders.

The bunker complex hit to day is not unlike the al Qaeda complexes the US invaded Afghanistan to find, complexes America, 15 years later, has yet to locate.

Russia really is lying, it isn’t honest, bombing al Nusra and calling them “ISIS.”  Al Nusra is ten times worse than ISIS.  With heavy artillery and mortars, an endless supply of ammunition from Turkey,  truckloads of modern American arms, Stinger and TOW missiles, safe haven bases across Turkey and endless financing from Saudi Arabia and Qatar, al Nusra has engaged in systematic slaughter of the Syrian people.

Russia’s interest in al Nusra is based on their partnership, with the extremist groups in Ukraine.  Al Nusra jihadists, up to 3000, are currently serving in Ukraine and are responsible for most of the violations of the Minsk peace accords.  The Kiev regime has openly sided with al Qaeda and, in doing so, is benefiting from the CIA’s open coffers, containers of cash used to prop up the Kiev regime while buying the governments of Romania, Bulgaria, Georgia and Azerbaijan, all of whom have provided major home bases for al Qaeda terror groups aimed at Western Europe.

This is “Gladio Two.”

All of the refugees moving toward Europe are from areas of Syria under combined Turkish – Al Nusra/al Qaeda control.  Gladio Two is, we are told, tasked with exploding the Euro Zone and setting up rightist “neo-nationalist” governments across Europe.

Then again, it doesn’t take a genius to figure this out, does it?

Another Rebel Sarin Attack in Syria par Gordon Duff

Commenter cet article