Les hommes politiques français et la " French American Foundation " programme " Young leaders ", la liste :

Publié le par Vahine

Les hommes politiques français et  la " French American Foundation " programme " Young leaders ", la liste :

Ou comment nos hommes politiques ( en rouge ), nos journalistes ( en bleu ), et de nombreux leaders d'entreprises et de l'armée ont été formatés par les Etats - Unis !

Et la liste ...

Sur : Stop mensonges : http://stopmensonges.com/hollande-et-sarkozy-membres-de-la-french-american-foundation-et-la-liste-des-participants-au-young-leaders/

 

Hollande et Sarkozy membres de la French American Foundation et la liste des participants au Young Leaders

par  - 

 

Quand les hommes politiques sont soumis à une puissance qui se trouve au-delà de nos frontières…Les journalistes de France Inter semble être surpris de cela. La French American Foundation existe depuis 1976.

 

Le 18 mai 1976, à l’ambassade de France aux Etats-Unis, le  président Valéry Giscard d’Estaing, le président Gerald Ford et le secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger,  annoncent  la création d’une fondation franco-américaine, la French-American Foundation (FAF) qui lancera le programmYoung Leaders.

Afficher l'image d'origine

Kissinger en haut avec Giscard à droite et Gérald Ford à gauche !

 

La French American Foundation organise donc aussi des séminaires pour les jeunes dirigeants français et américains ( Young Leaders ).

Aujourd’hui, le programme Young Leaders rassemble plus de 400 dirigeants issus du monde de la haute fonction publique, de l’entreprise, des médias, de l’armée et de la recherche.

 Côté français, on trouve parmi les personnes ayant participé au programme Young Leaders ( date d’admission entre parenthèses ) : 

 Vous remarquerez le nombre important de marionnettes se trouvant maintenant dans le devant de la scène politique française.

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Source de la liste:  Annuaire des Young Leaders

 

Incroyable ! Hollande et Sarkozy membres de la French Américan Foundation. Par Jean Monnaie. Ajoutée le 9 oct. 2015 France Inter a consacré ce matin une rubrique à la soft power, plus précisément à la French Américan Foundation, Et des noms de membres de cette organisation, dont les deux derniers Présidents de la République !!!!

Afficher l'image d'origine
Le gouvernement en 2012

 

Et, en complément, un autre article de : Libérons la monnaie : http://liberonslamonnaie.blogspot.fr/2012/10/1996-young-leaders-recrute-francois.html

 

 

1996, "Young Leaders" recrute François Hollande

 
18 Octobre 2012
 
 
 
 
1996, 
Young Leaders recrute François Hollande
 
 
Au centre, Henry Kissinger, à sa gauche, Valéry Giscard d'Estaing, à l'extrême droite,  Gerald Ford 
 
 
 
  Le 18 mai 1976, à l'ambassade de France aux Etats-Unis, le  président Valéry Giscard d'Estaing, le président Gerald Ford et le secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger,  annoncent  la création d’une fondation franco-américaine, la French-American Foundation (FAF) qui lancera le programmYoung Leaders.
 L’objectif mettre en pratique les idées de l'économiste Milton Friedman de l'école de Chicago: baisse des déficits par le démantèlement des services publics aux dépens de l’intérêt général... privatisation, déréglementation du droit du travail et réduction des dépenses sociales…pour le plus grand profit des multinationales.  
Trois ans plus tôt, Henry Kissinger participait à l'organisation du coup d'état du 11 septembre 1973 au Chili, Augusto Pinochet étant chargé d’appliquer le programme  de l'économiste Milton Friedman. 
  
 
Milton Friedman et Augusto Pinochet
    
 
Programme phare de la FAFYoung Leaders a été créé en 1981 et sélectionne chaque année 10 Français et 10 Américains âgés de 30 à 40 ans, appelés à jouer un rôle important dans leur pays, jeunes espoirs sur diplômés, promis à des postes à  haute responsabilité:
 
François Hollande, est recruté en 1996, par la French American Foundation ainsi que  neuf  autres français (la sélection est très sévère).
 
    Historiquement, le 11 septembre 1973 marque le coup d'envoi de la mondialisation du capitalisme ultra libéral qui submerge aujourd'hui la planète. Le Chili de Pinochet en a été le grand laboratoire, c’est le début de la fin de l'Etat providence.
 
Milton Friedman et ses Chicago's boys, conseillent Nixon,  Reagan, Thatcher, grands destructeurs de services publics pour une liberté totale du capitalisme. 
 
 Un seul objectif, le profit maximum pour les grands actionnaires. Selon les pays, selon les rapports de force, on utilise la violence pure comme au Chili (enlèvement des opposants, torture, disparition), ou bien alors, comme en Europe, la corruption des leaders syndicaux et politique(financement de locaux, de permanents, financement de campagnes électorales, subventions diverses…), celle de journalistes, d'experts etc...
 
Enlevés ou "très bien traités", dans les deux cas, d’une manière comme d’une autre, morts ou vivants, les responsables ne sont plus en mesure de faire obstacle aux intérêts de cette poignée de grands actionnaires qui dirigent le monde à la tête de leurs armées de salariés.
 
 En  2012, François Hollande est  le premier Young Leaders à accéder à la fonction de chef d'Etat. Dans son gouvernement, cinq autres ministres Young leaders : 
 
 Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Aquilino Morelle. 
 
François Hollande, c’est le changement dans la continuité du programme de la French American Foundation déjà mis en oeuvre sous Sarkozy, avec  Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab...eux aussi Young leaders. 
 
Pour appliquer des réformes en vue  de tirer profit d’une plus grande domestication  de la  population, deux méthodes:
 
-le coup d'Etat militaire, arrestation et élimination physique des dirigeants syndicaux et politiques, 
 
 - ou bien la corruption de ces dirigeants quand cela est possible.
 
La population se retrouve en état de choc provoqué par le décalage entre les évènements et le manque d'informations qui empêche analyse et donc réactions adéquates…
 
Du  Chili de Pinochet à la Grèce d’aujourd’hui, le radical-capitalisme triomphe. Dans les deux cas, la population perd ses repères, très rapidement par la répression, lentement mais sûrement par la  corruption.
 Le 11 septembre 1973, au Chili, le jour même du coup d'état, à midi, les Chicago boys, jeunes économistes formés par Milton Friedman, étaient déjà présents à Santiago, et sortaient des presses du journal de droite El Mercurio, un manifeste économique qui allait servir de programme pour les ministres de Pinochet.
 
 Dans les années 70, en Amérique Latine, les coups d'état s'enchaînent, Argentine,  Brésil…soutenus par les Américains, et conseillés économiquement par l'école de Chicago.
 
En France comme aux Etats-Unis, parmi les anciens Young Leaders, de hauts responsables de la presse écrite ou parlée, des journalistes, des présidents de grandes entreprises, des écrivains, des experts…  
 Quelques noms parmi d’autres... 
 
 FAF américaine : 

Antony Blinken (1998, ancien conseiller en politique étrangère du président Clinton), Ian Brzezinski (2001, chargé aux affaires de défense de l'OTAN, fils du célèbre géopolitologue Zbigniew Brzezinski), le général Wesley K. Clark (1983, ex-commandant en chef des troupes de l'OTAN en Europe), le président Clinton (1984) et Hillary Clinton (1983, sénateur). 

 

FAF française : 
 
 Philippe Auberger (1989, député UMP), Yves Censi (2003, député UMP), Jérôme Chartier (2003, député UMP), Nicolas Dupont-Aignant (2001, député UMP, Debout la République).
 
 
 
 
 
 
Liste complète sur le site officiel de la FAF 
 
La video officielle de la French-American Foundation
 
 
 
Lire les propositions de Libérons La Monnaie

 loi pour le contrôle des banques

Commenter cet article

jenne 22/10/2015 22:53

Les veritable Francais, les autenthiek comme Roland Dumas, sont au courant, que la France est dirigé pas par Les Citoyen Francais, mais comme au les Etats Unies par les 1%, 99% Juif, cette dramatique je trouve, une jour le prix est a Payé, fait par les peoples !

jenne 22/10/2015 22:26

Most of the young leaders are from Yewis decent, thats the hart of the bussines, the rest are accomplice, made to be a confederate, with good changes, opportunists !
This kind of Yewis people, are not the best part of the Yewis people, as I know as a Dutch and Amsterdam citizen.
But yes they are accomplices to, its for the power, the money, I bad kind of people, we don't must trust them, and we must not let us thinking go in an generalization way, of anti simetisme, thats bad as they are,
What they learn is, sow dissension, disunity you need to rule, thats how it works !
And what do we know, who is who, nothing is as it likes, maby the two opposit are in reality one !
Nice and good articel Vahine, but do people want to know it, they are so bloody stupid.
.

jenne 22/10/2015 22:01

The young American leaders, you can reed about them, in the Veteran to Day, "Truth Jihad" Indonesians holocaust, millions intelligentia in Indonesia murdered by the CIA/Young Americans, by Andre Vltchek.
350 years the Dutch lived to gether with the Indonesians, now its a dead country, no history, no culture, they look like pinquins in their absurd Islamic clotching, its an real NWO country.
The ones great museum of our tropical colonies, is closed, why its not the same any more, not from the outside, but also not from the inside, I have still famelie their, with my famelie name, but we are some times gething a letter, on the internet is to dangeres, they take you early in the morning and than you are gone, thats why I not trust the Young Americans, and also no young France politicans !