Pourquoi il faut refuser Linky, le nouveau compteur d'ERDF

Publié le par Vahine

Pourquoi il faut refuser Linky, le nouveau compteur d'ERDF

Voila une des dernière invention des "Maîtres du monde " qui sert à nous fliquer, mais surtout à nous rendre malade, voir à lutter contre la "surpopulation" !

Il va être difficile d'y échapper ...

 

Un article d'Alternative santé : http://www.alternativesante.fr/ondes-electromagnetiques/pourquoi-il-faut-refuser-linky-le-nouveau-compteur-d-edf

 

Un autre de 20 Minutes : http://www.20minutes.fr/sante/1743423-20151203-energie-commune-veut-bannir-compteurs-linky-gazpar?

 

Un modéle de lettre type à envoyer pris sur le Blog de l'Association : Solidarité Action Information : http://associationsai.canalblog.com/archives/2015/12/06/33031970.html

 

Et une vidéo de Next Up :

 

Pourquoi il faut refuser Linky, le nouveau compteur « communicant »

rédigé le 27 octobre 2015 

Annie Lobé

La loi de transition énergétique publiée le 18 août 2015 instaure le déploiement de 35 millions de nouveaux compteurs électriques dits « Linky ». Tous les abonnements de moins de 36 kVa, résidentiels et professionnels, sont dans le viseur. Grâce à la mobilisation citoyenne, les sanctions initialement prévues en cas de refus (1 500 € d’amende) ont été retirées du texte. Refuser le compteur Linky chez soi est donc possible, mais il faut agir vite, car l’installation de 500.000 Linky est programmée d’ici fin 2015.

Brigitte J. lutte activement contre Linky et elle sait pourquoi : il injecte des radiofréquences CPL (Courant porteur en ligne) dans tous les câbles et appareils électriques. Et le CPL, elle en a déjà fait l’expérience.

Insomniaque depuis 2009, elle suspectait le wifi des voisins de l’avoir rendue électrosensible. Pensant le CPL inoffensif, elle leur a proposé de remplacer leur connexion internet wifi par du CPL. Ils ont accepté de couper le wifi et elle leur a fourni le boîtier CPL. Elle raconte : « J’ai passé une nuit cauchemardesque. J’ai eu de graves irrégularités cardiaques, j’ai craint une crise cardiaque, j’ai failli appeler le SAMU. » Dès le lendemain, elle a repris le boîtier CPL et ses voisins ont accepté de câbler. Depuis, elle peut enfin dormir.

Brigitte est loin d'être 
la seule dans son cas

Brigitte fait partie des personnes devenues "électrosensibles". Mais ne croyez pas que l'électrosensibilité ne touche que quelques personnes isolées, car chacun d'entre nous est électrosensible, la seule diférence étant que certains souffrent de symptômes plus ou moins invalidants, et d'autres pas.

La raison pour laquelle le CPL a provoqué si rapidement une crise intense chez cette personne électrosensible est facile à comprendre : le CPL, ce sont des radiofréquences (entre 63 et 95 mégahertz pour le Linky en CPL g3) qui sont injectées dans les circuits, câbles et appareils électriques de toute une maison, ou de tout un immeuble. Or ces équipements ne sont pas prévus pour cela et ne sont pas blindés.

Les radiofréquences se retrouvent donc dans l’air environnant, mesurables jusqu’à 2,50 mètres de tous les câbles encastrés dans les murs, les fils électriques apparents et les appareils eux-mêmes, y compris les lampes de chevet, selon l’association Next-up, qui a réalisé en 2014 un film démonstratif dans un logement équipé d’un compteur Linky.

Les premiers à lancer l’alerte ont été les radioamateurs, qui ont qualifié le CPL de « cancer des ondes » en raison des brouillages intenses qu’ils constataient sur leurs émetteurs/récepteurs. En 2009, l’un d’eux m’écrivait : « Ce boîtier CPL est branché sur le secteur et utilise le réseau filaire électrique de l’habitation dans lequel il émet un signal doublé d’un rayonnement radiofréquences. Lorsqu’un voisin de l’autre côté de la rue l’utilise, en pavillon, je reçois chez moi un puissant signal qui sature totalement mon récepteur. »

Les radiofréquences sont classées cancérigènes, ne l'oublions pas

Les radioamateurs et les personnes électrosensibles ne devraient cependant pas être les seuls s’opposer énergiquement au déploiement du Linky. Il menace aussi les 800.000 personnes qui luttent actuellement contre un cancer. En effet, depuis le 31 mai 2011, les radiofréquences sont officiellement reconnues « potentiellement cancérigènes » (catégorie 2B) par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui dépend de l’OMS.

Les radiofréquences et les micro-ondes utilisées par les technologies sans fil et les objets connectés sont concernées par l’évaluation publiée deux ans plus tard par le CIRC (Monographie n° 102, en anglais uniquement). Elles sont ainsi venues rejoindre les champs magnétiques de fréquences extrêmement basses de l’électricité (50 hertz), qui avaient déjà été classés dans la même catégorie « potentiellement cancérigène » par le CIRC en 2001.

Les effets des radiofréquences sont plus rapides et plus violents.

Après l’alerte donnée en 2003 par les enseignants d’une école californienne équipée de compteurs communicants (« smart meters » en anglais), deux chercheurs américains, S. Milham et L. Morgan, ont publié en août 2008, dans l’American Journal of Industrial Medecine une étude mettant en évidence une augmentation significative du nombre de pathologies cancéreuses chez les enseignants dans cet établissement. Sur les 137 recrutés entre 1988 et 2005 dans cette école, 16 étaient atteints de cancer, dont deux de double-cancer aux localisations diverses, parmi lesquelles : thyroïde, utérus, mélanomes malins. 

Le risque de cancer corrélé spécifiquement avec l’exposition aux radiofréquences émises par les smart meters était augmenté de 21 % pour une seule année de présence, tandis que le niveau d’exposition aux champs magnétiques de basse fréquence, considéré isolément, était sans incidence.

Tous les Français 
sont maintenant concernés

La réalité en France, c’est que tout le monde est concerné par le Linky, même ceux qui ont choisi un fournisseur d’électricité alternatif, car son pilotage est assuré par ERDF, filiale à 100 % d’EDF, qui détient le monopole de la distribution en France. Dormir chaque nuit, vivre et travailler chaque jour dans un bain d’ondes « potentiellement cancérigène » ne peut que menacer la santé de toute la population. 

Un rapport canadien établi à partir d’un sondage mené sur 210 personnes vivant aux États-Unis, au Canada et en Australie (dont 9 médecins) établit clairement un lien direct et indiscutable entre l’installation des smart meters et l’apparition de nombreux symptômes d’électrosensibilité :troubles du sommeil, maux de tête, difficultés de concentration, nausées, vertiges…

Magasins, voisins, entreprises...
il faut refuser le "Linky world"

L’étape suivante est de passer à l’action. Mais il faut que ce soit une action collective car, compte tenu du mode de propagation des radiofréquences, il ne suffira pas de refuser le Linky chez soi, il faut aussi informer et convaincre ses voisins et son employeur. Et aussi prévenir le maire, car c’est la commune, et non EDF/ERDF, qui est propriétaire des réseaux électriques. Ainsi que les commerçants, artisans et petites entreprises, car, en s'équipant, ils irradieront sans le savoir l'ensemble de leurs clients et même les passants sur le trottoir !

Incendies, flicage, problèmes informatiques, chômage...
Le Linky, c'est ça aussi

Même s'il ne s'agit pas d'un problème de santé, il faut également parler des pannes à répétition observées sur les appareils déjà en service et qui auront sans doute des conséquences destructrices sur leur matériel professionnel et leur système informatique. 

Dans ses nouvelles conditions générales de vente 2015, EDF/ERDF prouve qu’il est conscient du problème en s’exonérant de toute responsabilité en cas de panne et d’incendie. Les victimes n’auront que 20 jours à compter du sinistre pour apporter la preuve du contraire et chiffrer le montant des dommages. Et comme les assurances ont exclu des garanties « tous les dommages causés par les champs électromagnétiques », ce sont les particuliers et les professionnels eux-mêmes qui devront payer les réparations et les pertes de marchandises…

Concernant les incendies, le risque est majeur. Lors de l’expérimentation des compteurs Linky en France, 7 incendies ont eu lieu entre le 31 août 2010, date de son lancement par un décret du Premier ministre François Fillon, et le 1er décembre 2010. Le film du canadien Josh del Sol Take back your Power, visible sur internet, montre ce même phénomène au Québec, où 9 millions de « smart meters » ont été installés. 

Autre risque majeur, le black-out provoqué par un hacker ou un cyber-terroriste, auquel le système Linky rend la France particulièrement vulnérable. De plus, la surveillance généralisée des faits et gestes de la population est rendue possible par la transmission en temps réel des données de consommation. Ce système est énergivore : chaque compteur Linky consomme en permanence 10 watts, et 700.000 concentrateurs (ordinateurs et antennes-relais GPRS 3G à hauteur d’homme) vont être installés dans les postes de transformation électriques.

Enfin, dommage collatéral du Linky, la suppression des 10.000 emplois générés par la relève des compteurs. Ces personnels, qui ne sont pas électriciens vont être formés à la va-vite pour installer le Linky, ce qui leur assurera un emploi… jusqu’en 2022, selon le témoignage d’un employé de LS Services, sous-traitant d’ERDF qui emploie 500 personnes dans toute la France. Les formations commencent déjà.

Et en plus il faudra payer (cher) tout cela

Le tout coûtera la coquette somme de 7 milliards d’euros, la cerise sur le gâteau étant que la durée de vie des matériels n’est que de 10 ans pour les concentrateurs et 15 ans pour les compteurs, et que le renouvellement de ces matériels n’a pas été pris en compte dans l’analyse technico-financière sur laquelle la Commission de régulation de l’énergie (CRE) s’est basée pour préconiser au gouvernement d’engager la France dans ce chantier hasardeux. Au Québec et en Espagne, depuis l’installation des compteurs communicants, toutes les factures ont augmenté, et il n’y a aucune raison que ce ne soit pas pareil en France.

Des arguments de mauvaise foi

La technologie : on se demande pourquoi la technologie CPL a été retenue pour rendre « communicants » les compteurs Linky, alors qu’il existe une technologie par fibre ne présentant aucun des inconvénients cités. 

Les économies d'énergie : En remplaçant 35 millions de compteurs électriques par des Linky, le but annoncé par EDF, qui est à la manoeuvre à travers d’ERDF, est de pouvoir éteindre à distance les appareils électriques pour lisser les « pointes » quotidiennes de consommation et de ne plus devoir importer d’électricité au moment où elle est la plus chère ni utiliser ses centrales électriques thermiques (fioul, gaz, charbon). Mais pour réduire les pointes de consommation, mieux vaut remplacer les radiateurs électriques par d’autres modes de chauffage et réduire la puissance de son compteur, ce qui incite à utiliser les appareils alternativement et non simultanément. 

Les factures personnalisées : les pro-Linky prétendent que l’avantage pour le consommateur sera d’obtenir des factures basées sur la consommation réelle et non sur des estimations. Mais ce service (Relevé Confiance chez EDF ou Ma Relève chez Engie) est déjà disponible et tout un chacun peut communiquer son index de consommation quelques jours avant l’établissement de chaque facture.

Leur réponse aux protestations :
hâtons-nous de ne rien faire

Toutes les associations spécialisées, Next-up et Robin des Toits en tête, sont mobilisées contre Linky. Le Directeur général de la santé, le professeur Benoît Vallet, a annoncé la saisine de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) pour évaluer « le niveau d’exposition de la population notamment dans les locaux d’habitation et à proximité des compteurs (…),  et faire des propositions en matière de recherche et de surveillance à mettre en place. » Autrement dit, les autorités vont regarder le Linky par le petit bout de la lorgnette. Ce qui leur permettra de ne rien voir.

Plusieurs pétitions sont en ce moment lancées pour éviter le déploiement des Linky. Mais les dépenses ayant déjà été engagées, il y a peu de chances pour que le programme d'installation soit ajourné. Pour protéger votre environnement immédiat, il ne vous reste donc qu'à convaincre vos voisins, votre bailleur ou les copropriétaires de votre immeuble de s'opposer au Linky.

Pour plus d’information, consultez le site d'Annie Lobé www.santepublique-editions.fr

Pour recevoir par la poste un kit complet de lutte anti-Linky (plus de 70 pages), envoyer une grande enveloppe A4 timbrée à 250 g (joindre 5 timbres à 20 g pour payer le prix des photocopies) à : SantéPublique éditions, 20 avenue de Stalingrad 94260 FRESNES.

 

AdminAlexandre I. Il y a 3 jours

Voici les dernières informations sur le Linky qu'Annie Lobé vient de nous envoyer.

Pour commencer, cette très bonne nouvelle qui arrive toute fraîche du
Québec :

« À la demande des citoyens et du gouvernement, Hydro-Québec offre une
option de compteur numérique non commuiquant telle qu’acceptée par la
Régie de l'énergie et les frais associés ont même été réduits vs ceux
de 2013 !
voir Option de retrait :
http://compteurs.hydroquebec.com/installation/ »

Merci à Alain Fauteux de nous avoir prévenus, et Bravo à tous les
Québécois pour cette victoire qui s'est fait tant attendre et nous
donne de l'espoir !

Contrairement à ce que tous les médias français ont prétendu le 1er
décembre, il est tout à fait possible de refuser le Linky. En effet, la loi n’impose pas de sanction en cas de refus.

De nombreuses personnes s’interrogent sur la nécessité d’écrire à
ERDF. Vu les réponses que cette société a déjà adressées à ceux qui
lui avaient écrit, je suggère d’envoyer à ERDF la copie de votre
lettre recommandée à François Hollande, qui répond à tous les faux
arguments de cette société. Votre envoi à ERDF devra bien entendu être
fait en recommandée avec avis de réception.

Il est donc toujours utile que vous envoyiez votre lettre recommandée
au chef de l'Etat,
si ce n’est pas encore fait.

Un grand merci aux 280 personnes qui m’ont signalé
leur envoi à ce jour. Toujours aucune réponse du chef de l’Etat… Continuons jusqu’à ce que
François Hollande ne puisse plus faire la sourde oreille ! :
http://www.santepublique-editions.fr/lettre-a-envoyer-a-francois-hollande-pour-garantir-la-france-contre-l-accident-nucleaire.html
(vous pouvez choisir la version "Linky + nucléaire"
ou la version "Linky seul")

Vous pouvez aussi envoyer un mail-pétition à Ségolène Royal :
http://www.santepublique-editions.fr/petition-contre-linky-le-compteur-a-radiofrequences.html
Même si vous avez déjà signé une autre pétition, vous pouvez
recommencer par mail pour maintenir la pression sur la ministre de
l’Ecologie.

Encore merci à vous, pour votre implication !

Le 12 novembre dernier, deux techniciens sous-traitants d’EDF étaient
en train de travailler dans un transformateur dans la ville où
j’habite. Je leur ai demandé : « Vous faites les travaux du Linky ? »
Ils ont répondu : « Non, le Linky est abandonné ». Je leur ai demandé
: « De quand date cette information ? » Ils ont répondu : « Il y a
quatre mois ». Je leur ai demandé : « Pourquoi le Linky serait
abandonné ? » Ils ont répondu : « Il n’est pas fiable ».

Donc, au sein d’EDF/ERDF, les pannes provoquées par le Linky sont
connues. Et au plus fort de la mobilisation de l’été dernier en
juillet 2015, quand les sénateurs recevaient plusieurs centaines de
mails par jour et Ségolène Royal plusieurs dizaines de lettres
recommandées, l’abandon du Linky semble donc avoir été envisagé.

Aujourd’hui, le fait que le Linky provoque des pannes se sait de plus
en plus. L’Etat ne pourra pas persister dans son déploiement si la
mobilisation antiLinky continue et s’amplifie, comme c’est le cas
actuellement.

C'est pourquoi je vous suggère de prendre dès aujourd'hui rendez-vous
avec votre maire pour lui parler des pannes que provoquent le Linky
et lui expliquer qu'en refusant le Linky, il s'évitera plus tard de gros problèmes : toutes les agences EDF ayant fermé, c'est le maire que les gens solliciteront quand ils comprendront que leurs problèmes électriques sont dus au Linky.

Ces pannes sont l'argument fort pour inciter les municipalités à refuser le
Linky, surtout en milieu rural où les maires sont en première ligne.

Bien sincèrement à vous,
Annie Lobé
Journaliste scientifique indépendante
http://www.santepublique-editions.fr

PS Dernière minute : Le retrait d’EDF du CAC 40 est un signe
important. Les marchés nous auraient-ils entendus ? Je rappelle qu’EDF
a un cash flow négatif de 4 milliards d’euro et doit emprunter pour
payer les dividendes de ses actionnaires.
http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2015/12/07/edf-pilier-de-la-bourse-de-paris-quitte-l-indice-cac-40_4826630_1656968.html

Linky = Produit toxique : La preuve, le reportage. Nextup Organisation. Ajoutée le 24 mars 2014 EDF/ERDF : Linky mise en évidence des irradations du CPL

06 décembre 2015

Refusez le nouveau compteur LINKY !! Lettre type à envoyer à ERDF en recommandé avec A/R

 

Si, il y a bien une action pour votre santé et celle des membres de votre famille, 

qui demande de prendre sa plume, et de payer les frais d'un envoi en recommandé avec AR, 

c'est celle-ci ( Vous n'êtes pas informés, sur les nuissances et les dangers que représentent ces compteurs, regardez les vidéos que vous trouverez dans cet artcicle ; http://associationsai.canalblog.com/archives/2015/12/04/33022288.html:

 


Lettre type fournie par l'association PRIARTEM

www.priartem.fr

www.electrosensible.org


 

Vous trouverez ci-dessous le courrier type reprenant les arguments essentiels.

Il peut être utilisé pour signifier votre refus par anticipation ou à réception d’un courrier pour l’intervention sur votre tableau électrique. 

Un paragraphe concerne les personnes électrohypersensibles. Veuillez le supprimer si vous n’êtes pas concerné.

Dans le cas ou un courrier initial vous a été envoyé par une entreprise sous-traitante, veuillez adapter l’entête et l’envoyer à l’entreprise et à ERDF. 

Les envois doivent être fait en recommandé avec pour objet « Refus CPL Linky ».

N’oubliez pas d’adapter le Monsieur / Madame et le courrier selon votre situation !

Pensez à envoyer une copie de votre courrier à Priartem pour le suivi de l'opération : 

PRIARTEM

5, Cour de la Ferme Saint-Lazare

75010 Paris


 

ou par email : compteurs@electrosensible.org


 

Nous vous remercions de nous tenir informé des réponses que vous recevrez.

 

 

 

Adresses des Agences régionales de Distribution : 

http://www.erdf.fr/sites/default/files/documentation/Coordonnees_ARD.pdf

 

En complément, vous pouvez également écrire à :

ERDF – Electricité Réseau Distribution France
Tour ERDF - 34 place des Corolles
92079 Paris La Défense CEDEX

 

Prénom NOM

Rue

CP Ville

Téléphone

E.R.D.F

ou Société chargée de l’installation

Nom du responsable déploiement LINKY (si connu)

CP Ville

 

Copie : Association Nationale PRIARTEM

Envoi en recommandé avec AR n° XXXXXXXX

Valant mise en demeure


 

Référence Client : 999 999 999**

Objet : Signification de refus d’installation d’un compteur « intelligent » LINKY et des nuisances radioélectriques issues du CPL

 

Ville, le ******

Madame, Monsieur,**

**INTRODUCTION : Je viens d’apprendre par la presse que vous venez de lancer massivement l’installation des compteurs communicants Linky. OU Dans votre courrier du xx/xx/2015, vous m’indiquez vouloir accéder à mon installation électrique pour procéder à l’installation d’un nouveau compteur.

Je refuse l’installation d’un tel compteur à mon domicile.

Cet appareil fonctionne en CPL par nature radiativei - puisque les installations électriques ne sont pas blindées -, avec des fréquences comprises entre 10 et 490 KHz. Or il règne un le flou le plus complet concernant ces fréquences et leurs éventuels effets sanitaires. 

Ainsi, l'ANSES, dans son rapport de 2013, admet qu'il n'existe pas encore de réglementation précise quant aux rayonnements du CPL et que ces technologies sont encore non stabilisées.

Plus préoccupant, dans le rapport AFSSET de 2009, les experts recommandaient, en l'absence de données suffisantes et eu égard à l’accroissement de l'exposition dans la bande 9KHz-10MHz, où se situe donc le Linky, « d'entreprendre de nouvelles études, et ceci particulièrement pour les expositions chroniques de faibles puissances permettant de confirmer la bonne adéquation des valeurs limites ». 

Vous admettrez qu'il s'agit d'une façon très subtile de suggérer qu'il existe plus qu'un doute concernant les vertus protectrices des valeurs limites actuelles, notamment pour les expositions à long terme. 

A la demande de l’association Nationale PRIARTEM, le Ministère de la santé vient de saisir l'ANSES d'une demande d'évaluation de l'impact du déploiement massif de cette technologie, remettant, par là-même, la question de santé au centre du dispositif. Dans l'attente du résultat des investigations de l'ANSES, vous ne pouvez garantir l’innocuité de cette nouvelle technologie. Dans ce contexte, l’installation d’un tel compteur ne doit pouvoir m'être imposée.

 

 

**(paragraphe à supprimer si vous n'êtes pas électrohypersensible) Aussi en tant que personne électrohypersensible reconnueii, m'assurer de l’absence de tels dispositifs émetteurs d’ondes électromagnétiques à mon domicile n'est pas négociable puisque une telle installation rendrait mon logement insalubre (je risque une grave dégradation de mon état de santé) sauf à renoncer à ce produit de première nécessité que constitue l'électricité. 

Par ailleurs, je vous demande de faire le nécessaire pour que l’électricité délivrée à l’entrée de ma propriété soit propre, c.a.d de me garantir l’absence de rayonnements issus des signaux CPL des installations voisines. 

Enfin, afin que vous puissiez établir mes factures sur la base de mes consommations réelles, je m’engage à échéances trimestrielles à vous transmettre grâce au relevé confiance les relevés de consommation.

En vous remerciant de l’attention que vous aurez bien voulu porter à ma demande, je vous prie de bien vouloir croire, Madame, Monsieur de recevoir mes salutations distinguées.


 


 

Prénom NOM**

ii Voir ci-joint mon certificat médical ou reconnaissance de mon handicap**

 

Source : http://www.electrosensible.org/b2/index.php/nous-agissons/linky-fronde-citoyenne-preserve-sante

Pourquoi il faut refuser Linky, le nouveau compteur d'ERDF

Energie: Une commune veut bannir les compteurs Linky et Gazpar

Céline Boff le 03/12/2015

INFO 20 MINUTES  La ville de Saint-Macaire (Gironde) cherche à bloquer le déploiement sur son territoire des compteurs communicants d'électricité et de gaz...

C’est sans doute une première en France. La commune de Saint-Macaire, située en Gironde, refuse d’accueillir sur son territoire Linky et Gazpar, les nouveaux compteurs d’électricité et de gaz. Pour une raison simple : cette nouvelle génération de boîtiers, dits « intelligents » ou encore « communicants », pourrait nuire à la santé des habitants.

Le conseil municipal s’inquiète plus particulièrement des micro-ondes émises par le compteur Gazpar et des rayonnements électromagnétiques suscités par lecompteur Linky. Or, comme le soulignent les élus dans un courrier adressé le 13 novembre dernier aux 2.500 habitants de la commune, les ondes sont interdites dans les crèches et limitées dans les écoles depuis le 9 février dernier. Quant aux rayonnements électromagnétiques, ils sont classés « cancérogènes possibles » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis le 31 mai 2011.

Sur ce dernier point, « les câbles des habitations n’ont pas été prévus pour utiliser la technologie Linky. N’étant pas blindés, ils vont générer des rayonnements nocifs dans toutes les pièces de l’habitation, y compris les chambres des enfants. C’est inacceptable et nous ne l’accepterons pas », réagit Stéphane Lhomme, l’un des élus locaux et par ailleurs directeur de l’Observatoire du nucléaire.

 

Le courrier adressé par le conseil municipal aux habitants de Saint-Macaire. - DR

 

Pour empêcher le déploiement de Gazpar, le conseil municipal a rejeté à l’unanimité la demande de GRDF, le gestionnaire du réseau du gaz en France, d’installer un « concentrateur » sur l’un des bâtiments de la commune. « C’est cet appareil qui doit permettre de recueillir les données envoyées par les compteurs Gazpar. Sans lui, GRDF n’a plus aucun intérêt à installer ses compteurs communicants dans les habitations », détaille Stéphane Lhomme.

« Nous avons bien conscience de débuter un combat contre des groupes très puissants »

Pour empêcher l’installation des compteurs Linky, le combat s’annonce toutefois plus difficile. « ERDF n’a pas besoin de passer par nous, il lui suffit d’entrer en contact directement avec les particuliers qui n’ont a priori pas le droit de refuser l’installation du compteur ».

Mais ces compteurs électriques ne sont-ils pas la propriété des communes ? « Justement, tout cela n’est pas très clair. Nous sommes en train de travailler avec plusieurs associations pour être au point sur le plan juridique. Nous préparons une délibération qui devrait être votée en janvier. Cette décision sera sans doute attaquée par ERDF voire par le préfet, mais nous avons du temps : d’après le site Internet d’ERDF, le déploiement de Linky ne débutera pas avant 2021 dans notre commune », répond Stéphane Lhomme.

Et d’ajouter : « Nous avons déjà été contactés par deux mairies et par un groupe d’habitants qui souhaitent se joindre à notre combat contre Linky. Nous aimerions créer un réseau de communes, car nous avons bien conscience de débuter un combat contre des groupes très puissants, alors que nous sommes tout petits ».

Commenter cet article

Pierre LASSALLE 11/03/2016 07:03

Kit complet de refus Linky.
Pour tous ceux qui n'ont pas démissionné de leur vie et qui ont fait le point avec leurs valeurs...
Il y a un choix à faire : voulons-nous être des moutons ?

Vahine 11/03/2016 13:16

Super !

Pour les autres lecteurs : cliquer sur Pierre Lassalle pour avoir le kit.

PetitAnge 01/03/2016 10:13

je voudrais connaitre les personnes qui critiquent Linky ! Je pari que ces personnes ne mette jamais un téléphone portable à leur oreille, n'ont pas de box internet chez elle, n'utilise pas le plug web pour visualiser leur télé sur plusieurs écrans, laisse en veille leurs appareils à la maison, car les situations ci-dessus sont bien plus nocif que le pauvre petit transfert de quelques secondes concernant les transferts de vos données pour ne payer que ce que vous avez consommé au lieu de payer un prévisionnel.

Vahine 01/03/2016 16:37

Vous êtes payé par EDF ???

Pierre LASSALLE 17/02/2016 00:59

Oups ! Le lien dont je parlais est associé au site web en lien sur mon nom.
Voici le passage essentiel : Lisez bien je cite "- En sensibilisation toutes les associations et collectifs écrasent littéralement ERDF malgré sa logistique professionnelle, son maillage du territoire et ses millions d’euro investis dans la com !" Cela veut dire quelque chose et devrait gommer toute pensée de défaitisme, d'écrasement et de soumission !

Pierre LASSALLE 17/02/2016 00:56

Voir mon lien pour le texte complet du texte que j'ai reçu par email de Next-Up avec autorisation de diffusion.
Voici le passage essentiel :
Lisez bien je cite "- En sensibilisation toutes les associations et collectifs écrasent littéralement ERDF malgré sa logistique professionnelle, son maillage du territoire et ses millions d’euro investis dans la com !"
Cela veut dire quelque chose et devrait gommer toute pensée de défaitisme, d'écrasement et de soumission !
Une toute petite idée sur ces documents :
https://www.facebook.com/download/482908245251464/045-SCL-PourquoiRefuserLinkyAnnieLobbe.pdf
et
https://www.facebook.com/download/1826123734281575/046-SCL-GroupesFaceBook.pdf
Une société civile qui s'organise peut faire des miracles !!!
À nous tous, nous avons des milliers de compétences, de savoirs-faire et un réservoir gigantesque de créativité et surtout nous pouvons être si nous le voulons bien plus proches de nos concitoyens que ne pourra jamais l'être une entreprise comme ERDF, car nous sommes parmi eux et non contre eux.
Et si on renversait la vapeur et que Linky devenait le déclencheur de l'interconnexion des consciences ?

Textes à faire circuler :
1) Synthèse de documents glanés sur "Stop Linky Finistère" en téléchargement sous forme d'un unique document DossierStopCompteurLinkyPagine.pdf de près de 50 Mo ici : https://www.dropbox.com/s/uicdxql99f2wcul/DossierStopCompteurLinkyPagine.pdf?dl=0

2) Dossier complet Stop Linky avec l'ensemble des documents renommés ici : https://www.dropbox.com/sh/lmu06wdm7ppl1av/AABZ0RZTVNH-rbhZKm477dfza?dl=0

3) Liste des documents
002-SCL-ListeDocuments.odt au format open office ici : https://www.dropbox.com/s/ova6st144k2ihmo/002-SCL-ListeDocuments.odt?dl=0 et 002-SCL-ListeDocuments.pdf au format pdf ici : https://www.dropbox.com/s/s88s1r2u0veyz5i/002-SCL-ListeDocuments.pdf?dl=0

4) Ensemble des documents en téléchargement en un unique document DossierCompteurLinky.zip ici : https://www.dropbox.com/s/2u5tfdl7v6ctce3/DossierCompteurLinky.zip?dl=0

Pour info, je recense les pannes et problèmes liés à Linky et uniquement ça ici :
https://www.facebook.com/groups/175474349491477/
Si la liste est suffisamment exhaustive et détaillée, cela peut amener son poids dans la balance...
Signez et Faites signer la pétition :

Pétition à signer ici :
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Maires_de_France_ErDF_Ministere_de_lEcologiedu_Developpement_durable_Stop_Compteurs_Linky_et_electricite_sale/

En route vers 100 000 signatures !