A la recherche de nos origines

Publié le par Vahine

Je vous donne ce texte tel quel, à vous de voir ce que vous en faites, c'est un sujet délicat ...

 

A la recherche de nos Origines ,les clefs de notre histoire dévoilées : de Thot à Osiris, d'Hermès à Henoch :

par Révélations Elévation Dela Conscience, samedi 7 juillet 2012, 18:49 · 

 

*Juste après le déluge, à l'aube du cycle de temps présent, une époque que les Égyptiens appelaient "Zep Tepi", ce qui signifie "Les Premiers Temps" ,un mystérieux groupe de "dieux" est apparu, pour initier les survivants sur les origines de la civilisation. De Thot et Osiris en Egypte, à Quetzacoaltl et Viracocha en Amérique, les traditions du monde entier tirent les origines de leur civilisation contemporaine de ce groupe d'Êtres avancés .

 

 

Actuellement,des données et des preuves provenant de partout dans le monde, indiquent que ces gens étaient les survivants, aux connaissances d'une haute-technologie avancée, de la civilisation précédente. Comme les bunkers de survie des installations nucléaires et les plateformes de recherches secrètes de notre civilisation, il y en eut qui ont pu survivre dans les "villes souterraines des Dieux", après que la poussière et la cendre fut retombée suite à un cataclysme planétaire . Ils étaient les «patriarches antédiluviens", tel Henoch et Mathusalem, les «géants et héros de l'ancienne ère», mentionnés dans la Genèse.

 

 

Les anciens dieux énigmatiques de Sumer, d'Egypte et d'Inde,furent donc tous originaires des temps fabuleux d'avant le déluge. Depuis la déclassification des résultats des recherches secrétes obtenues par un nouveau géoradar, il y a 6 ans, les données les plus stupéfiantes ont émergé des complexes et des vastes réseaux souterrains labyrinthiques dans diverses parties du monde. Dans des endroits tel qu'au Guatemala (en Amérique du Sud), des tunnels ont été cartographiés sous le complexe de la pyramide maya de Tikal,qui partent de la pyramide et s'étendent sur plus de 800 kilomètres  en direction du côté opposé du pays. Les enquêteurs ont ainsi constaté qu'il était maintenant possible de comprendre ,comment un demi-million d'Indiens mayas avait pu échappé à la décimation de leur culture.

 

 

De la même manière, le radar SIRA a été déployé en Egypte dès 1978,permettant la cartographie d'un extraordinaire complexe souterrain sous les pyramides égyptiennes. Les dispositions prises ,à l'époque,en accord avec le président égyptien Sadate, ont permis  trois décennies de fouilles top secrètes qui ont permis de pénétrer et de cartographier tout le système. Lors d'une réunion récente en Australie, un des principaux scientifiques du  projet "GIZEH", le Dr James Hurtak, a montré les images du film des travaux en cours ,appelé "Les Chambres des profondeurs". Le film révèle la découverte d'une vaste métropole mégalithique, datant de plus de 15.000 ans, aux multiples niveaux inférieurs sous le plateau de Gizeh.

 

 

 

Alors que la plupart des courants " New-Âge" spécule sur une chambre cachée sous la patte gauche du sphinx, la légendaire "Cité des Dieux", se trouve en réalité cachée dessous. Un système complet de voies navigables souterraines y méne.Le film montre des piéces aux formats gigantesques, de la taille de nos plus grandes cathédrales, avec des statues énormes, de la taille de la vallée du Nil, sculptées in "situ"(sur place). Les chercheurs, au péril de leur vie ,équipés de puissants éclairages et de caméras ,ont prudemment remonté les rivières souterraines et traversé des lacs de plusieurs kilomètres de large, et ont réussit à pénétrer à l'intérieur de pièces étanches. Ils y ont trouvé,cachés dans des amphores ,des documents anciens et de nombreux artefacts . Il s'agit de l'héritage d'une civilisation plus avancée technologiquement que la nôtre . Une technologie capable de créer une vaste cité souterraine, dont le sphinx et les pyramides ne sont que des "marqueurs de surface". Le responsable scientifique du projet, le Dr Hurtak, la compare à l'impact d'un contact avec une culture extraterrestre avancée. Il la décrit comme la découverte de la "quatrième culture racine", la civilisation dite "Atlante", détruite lors du dernier grand cataclysme qui a eut lieu sur Terre . Il présente une preuve irréfutable selon laquelle, toutes les langues,cultures et religions actuelles ont une source unique et commune, auquelle le Dr Hurtak se réfère en tant que «Civilisation Mère».

 

 

La technologie qui a été ainsi découverte dépasse de loin notre technologie actuelle, telle que nous la connaissons. Comme Arthur C. Clark a une fois dit en plaisantant, "Toute technologie supérieure à la nôtre nous semblerait être de l'ordre de la magie ." Selon le Dr Hurtak, ce fut une culture qui est parvenue à percer les secrets du code génétique et qui a possédé les clés du spectre physique de la matière: les "plus grands Physiciens de Lumière" des temps anciens ... :tout ce que l' ancien Gilgamesh est allé chercher lors de son périple vers la fameuse "Cité des Dieux" perdue ,dans le but de chercher d'éventuels tunnels sous le "Mont Mashu" dans les terres désertiques.

 

 

 

Le Dr Hurtak fait référence à une sorte de  «Langage de Lumière" et à un grand prêtre-scientifique du cycle de temps précédent, nommé Henoch, qui fut associé à la construction du complexe de la Grande Pyramide.Le Dr Hurtak fait allusion à une grande science spirituelle, une science qui décrit une sorte d'"échelle génétique" vers les étoiles . Le prêtre-scientifique Henoch, est un patriarche antédiluvien, l'un des personnages les plus célèbres ,un pilier du cycle de temps précédent. Père de Mathusalem et arrière grand-père de Noé, Henoch est connu dans la Bible comme étant l'architecte à l'origine de la cité de Sion(Zion), la légendaire "Ville de Yahvé", ainsi que l'inventeur de l'alphabet et du calendrier. Henoch est également d'une certaine façon,le premier "astronaute" de l'histoire,car il fut "pris dans les airs par le Seigneur» et on lui a «montré les secrets de la terre et du ciel". Il est alors revenu sur Terre avec les "poids et mesures" pour toute l'humanité .

 

 

Connu par les Egyptiens sous le nom de "THOT", le "Maitre de la Magie ,gardien du Temps ,de l'écriture et des  connaissances cachées" et connu également des grecs sous le nom d' HERMES Trismégiste(le '3 fois grand'), en tant que «Messager des Dieux".Etant un de ceux qui est parvenu à atteindre l'immortalité, à trouver le secret qui révéle la façon dont nous "pourrions devenir tels des Dieux", Thot / Henoch a fait la promesse de revenir à la" fin des temps "avec les clefs qui ouvrent les portes de la Terre sacrée."

 

 

 

Dans les très controversés "Manuscrits de la Mer Morte" , il est révélé le contenu des Livres perdus d'Hénoch qui ont été volontairement supprimés de la Bible par les premiers chefs religieux: Henoch y décrit une merveilleuse civilisation  des temps passés, qui a fait un mauvais usage des clefs de la connaissance supérieure ,ce qui a eut pour conséquence de provoquer le dernier grand cataclysme terrestre dont ils ont été incapables de se sauver . Au sens propre et figuré, ils ont réellement perdu les "clefs", ils ont perdu toute connaissance supérieure (mémoire).Egalement, Henoch, au travers de nombreuses traditions, telle la légende maya du "Quetzacoatl", a promis un retour de cette connaissance à "La fin des temps",qui est la fin de notre cycle actuel .

 

 

Le "Livre de l'Apocalypse selon Jean",ou plus justement appelé "Livre des Révélations"  promet également que "Tout sera révélé" à la fin du monde actuel. Les découvertes extraordinaires faites en Égypte et dans d'autres parties du monde, ne dévoilent pas uniquement une technologie de pointe, mais,un chemin d'évolution allant bien au-delà de notre état de Conscience et d'humanité actuel . Des recherches scientifiques de pointe sur les principaux sites du monde entier comportant des pyramides , révèlent que ce sont en réalité des structures sophistiquées ,des sortes de "caissons de résonance harmoniques", qui ne reproduisent pas seulement les positions reflétant la configuration des planètes et de certains systèmes stellaires(Orion), mais, sont conçus pour "imiter" les chakras et les cavités harmoniques résonantes du corps humain. Même chaque pierre qui se trouve au coeur de la Grande Pyramide est harmoniquement réglée sur une fréquence spécifique ou sur certains sons musicaux. Le sarcophage au centre de la Grande Pyramide est ainsi accordé sur la fréquence des battements du cœur humain. Des expériences étonnantes, menées par le Dr Hurtak et ses collègues de la Grande Pyramide et sur d'autres sites en Amériques du Sud, montrent que les pyramides sont des sortes de "super-ordinateurs géophysiques" conçus  pour être activés par un son ou une voix."

 

 

 

En diffusant des anciens sons spécifiques, l'équipe scientifique a ainsi réussit à produire des ondes stationnaires visibles de lumière, au-dessus et à l'intérieur des pyramides ,ondes qui ont même réussit à pénétrer, à l'intérieur des pièces qui étaient jusque-là inaccessibles par d'autres moyens. Des découvertes ultérieures indiquent que les anciens prêtres-scientifiques employaient une sorte de "technologie du son harmonique" au sein des structures du temple. La connaissance perdue Henochéenne révèle la langue maternelle comme une étant une sorte de«langue de la Lumière",langue vibratoire. Connue par les anciens comme langue "HIBURU",c'est la "langue primitive "racine" qui fut introduite au début de ce cycle du temps.

 

 

 

La recherche moderne confirme,que certaines langues ,dont une des plus ancienne formes de l'hébreu pourrraient ainsi provenir de cette langue "source", ainsi que leur modélisation cérébrale sous forme alphabétique . C'est un véritable langage de lumière, se diffusant à travers tout notre système nerveux . En codant et produisant les formes d'ondes naturelles de la géométrie du monde physique, "Hiburu" est un langage harmonique (vibratoire donc) , imitant les propriétés de forme d'ondes de la lumière.

 

 

 

Les "clefs" dont parle Henoch , se révèlent être des clefs sonores, des clefs  qui forment la "trame",la "matrice" vibratoire de la réalité elle-même, le mythique "Pouvoir du Monde". La connaissance Hénochéenne décrit des sortes d'"équations sonores" , équations codées dans les anciens mantras et les noms de Dieu, capables d'agir directement sur le système nerveux et pouvant avoir un profond effet de guérison et ouvrant sur des états de conscience supérieurs. Comme les textes anciens l'ont déclaré: «Si vous voulez parler aux Dieux, vous devez d'abord apprendre leur langage ."

 

 

 

L'ADN, l'ancien "Arbre de Vie" cabalistique dépeint dans la Bible (Torah) , arrive maintenant à être perçu comme une sorte de "structure vivante vibrante", plutôt qu'une espèce d'enregistrement sur bande fixe. De nombreux scientifiques modernes, considèrent l'Adn comme étant une sorte de "Miroir" refletant une configuration spécifique de forme d'ondes,Adn capable d'être modifié par la lumière, les radiations, les champs magnétiques ou fréquences sonores(vibrations). L'héritage de Thoth / Henoch suggère que ce "langage de la lumière", la science harmonique des anciens, pourrait effectivement affecter notre ADN et le modifier. La preuve ,en Egypte, indique que l' expérience qu'ils ont mené,était la plus gigantesque expérience génétique, ayant duré environ 6000 ans,tentée par les Egyptiens:cemme de la quête de l'immortalité et des étoiles, une quête décrite par les plus grands anciens, une quête initiée par Gilgamesh il ya si longtemps.

 

 

 

Les Egyptiens n'étaient pas spécifiquement "obsédés"par l'au-delà, comme il fut pensé de façon erronée par les premiers traducteurs chrétiens des débuts, mais,avaient la volonté dans leur quête de créer ou recréer une version plus "élevée" de l'humain. Avec d'autres nombreuses cultures anciennes, ils croyaient que l'ADN provenait des étoiles et était destiné à y retourner.Les connaissances que Thot /Henoch a divulgué soustendent que les humains sont  en réalité destinés à évoluer au-delà de leur forme terrestre limitée actuelle, Tel qu'il est dit dans la Bible :"nous pourrions devenir plus grands que les anges ". L'Egypte a conservé de nombreuses légendes sur" les marcheurs des étoiles", des Etres qui, tel Henoch, ont eu l'occasion de voyager" au-delà du Grand Oeil d'Orion »et sont revenus pour "marcher tels des dieux parmi les hommes".

 

 

 

Malgré l'oubli de ces êtres semi-divins, de la conscience collective moderne, serait-il possible, comme d'anciens textes de plusieurs traditions sont nombreux à insister sur ce point,que nous soyons destinés à «devenir tels des dieux"? Les mayas sont-ils"des Maitres de Lumière" tout comme les Egyptiens et Tibétains;peuples laissant transparaitre la Lumière d'une forme rééllement supérieure de l'homme? Selon de nombreuses légendes se recoupant dans de nombreuses contrées de notre planéte, ces Etres sont censés revenir régulièrement, au début et à la fin de chaque cycle du temps, tous les 13000 ans ,soit la moitié des 26000 ans qu'il faut pour que notre système solaire effectue une révolution compléte orbitale avec changement de l'ère Zodiacale autour du centre de notre Galaxie . En raison des conditions de notre orbite galactique, ces intervalles de 13.000 ans  ou «mondes», semblent être séparés par un bouleversement cataclysmique. Selon le "calendrier en pierre" de la Grande Pyramide, qui décrit le  «cycle Phoenix" de notre orbite galactique, le cycle de temps actuel se termine (convertis à notre calendrier moderne)  en fin de cette année 2012.

 

 

 

Le mot grec PHOENIX, dérivé du mot égyptien, "PA-Hanok," signifie en réalité, "La Maison d' Henoch". La connaissance Henochéenne suggère, que ces événements cataclysmiques agissent comme un" agent provocateur",qui serait le moteur de l'évolution, afin d' accélérer la mutation des formes de vie résidentes vers l'étape suivante de l'évolution. L'évolution humaine pourrait se dérouler plus rapidement qu'on ne le pensait. Les éléments de preuve réapparaissent peu à peu maintenant, nous dévoilant les traces d'anciennes civilisations ayant existé sur Terre avant nous, civilisations qui ont sû maîtriser le continuum physique et progresser au-delà de ce monde et de cette dimension. Il y en a eut aussi d'autres qui ont échoué.

 

 

 

Nous aussi, nous avons une égale chance de parvenir ou d'échouer à cette "accélération évolutive".Les découvertes émergeant de l'Egypte, démontrent l'existence d'un système à l'échelle planétaire de constructions de pyramides-temples dans l'histoire ancienne, batties et organisées telles des" antennes" sur les points-méridiens énergétiques clefs de notre planéte , systémes qui furent jadis employés par les anciens prêtres-scientifiques comme un "système musical" afin de stabiliser les plaques tectoniques de la planète ... celà a donné une réaction en chaines géologique "cataclysmique" au final .

 

 

 

 Le mot  "Jedaiah", issu de notre langue-mère , signifie «la Voie du Verbe" ou "la Puissance du Verbe".Les anciens prêtres dits "JEDAI" utilisaient le langage de la lumière pour régler la planète comme une cloche géante harmonique. Beaucoup de choses vont être redécouvertes à ce sujet, lors des derniers jours de notre cycle de temps . Dans les paroles du Dr Jay Franz, de la Fondation Omega : «Même si nous n'osons pas l'évoquer, il est un sentiment universel que quelque chose d'imminent va se produire sur la scène mondiale."

 

 

 

 

P.S:Extrait d'un article dont j'ai mis le lien dans les commentaires au sujet des Sons :

 

                                              "Le monde a été créé par le son "

La plupart des cultures traditionnelles planétaires possèdent un récit mythologique de la création du monde, dont beaucoup font référence au son ou à la parole. Par le son, la parole ou le souffle, les dieux créent les créatures à partir de la substance primordiale sans forme.

 

Dans la tradition chinoise, le Tao Te King dit: Avant les Temps et de tout temps existait quelque chose existant de par lui-même, éternel, complet, omniprésent. On ne peut lui donner un nom car ce serait définir l'indéfinissable. On l'appelle OU signifiant néant de forme, informulé; on l'appelle aussi Tao. Le Yuan Tchi Lun dit: Lorsque les Souffles (tchi) ne s'étaient pas encore séparés en prenant forme, ils étaient unis (mariés) et ressemblaient à un œuf. Puis les Souffles formèrent un globe de forme parfaite que l'on appelait le Grand Un (Taé I). Le Souffle originel, d'abord pur, monta et forma le Ciel; puis, étant troublé, il descendit et forma la Terre.

Dans les textes celtes sacrés, on lit: Au commencement était l'Unique, la Lumière de la Lumière. Tout était une seule lumière, indicible, sereine et joyeuse, force de vie d'une blancheur infinie, d'une pureté totale, parcourue de grandes ondes blanches et dorées. Les textes bardiques disent: Les ténèbres opaques emplissaient l'infini avant que l'Inconnaissable ne prononce son Nom hors de Keugant; de sa Parole jaillirent la Lumière et la Vie. Cette Parole forma trois rayons lumineux colorés et sonores: les Trois Cris, véhicules de la pensée créatrice qui firent éclater l'Œuf du Monde. Ces trois cris sont associés à 3 voyelles: I, O, W (ou).

L'évangile chrétien de St-Jean dit: Au Commencement était le Verbe. Le Verbe était avec Dieu. Le Verbe était Dieu. Verbe est une traduction française possible d'un mot qui signifie aussi Parole. Enoch précise: Au commencement était le Verbe, cependant le commencement du Verbe se manifesta en un pictogramme lumineux qui prit forme. Provenant des émanations de l'Esprit Divin, les images lumineuses (ou pictogrammes) apparurent; combinées aux géométries des formes créatives, elles produisirent le spectre de toute forme issue de l'alphabet de création. (Le livre de la connaissance; Les clés d'Enoch, Clé 214 J.J. Hurtak).

Chez les Hindous et les bouddhistes, la création est issue de l'énergie primordiale qui est à l’origine de tout. Le principe structurant du chaos d'origine est le son ou mantra Om (ou Aum). Les sons ont ensuite le rôle de création permanente. Dans l'Asie et en Inde plus particulièrement, la tradition rapporte que dans un lointain passé, des saints hommes, les Rishis, (littéralement les clairvoyants), auraient perçu dans le silence profond de leur méditation, une série de sons traduisant les vibrations inhérentes à toute construction atomique des différents éléments de la nature. Ils donnèrent à cet ensemble de sonorités le nom de SAM-S-KR ce que nous appelons aujourd'hui le Sanskrit... Ils donnèrent à cette nouvelle langue le nom de "langage des dieux" (André Riehl, enseignant en yoga traditionnel).

Pour les Mayas Tzutujils, les dieux ont créé le monde par leurs mots.

Les lieux, les animaux, les plantes, le temps et tout ce qui compose le monde extérieur sont aussi à l'intérieur de nous, comme un jumeau, et l'ensemble compose une immense série quadridimensionnelle de cubes concentriques: les épaisseurs s'étendent simultanément à l'intérieur et à l'extérieur, pour former la maison du monde, ou corps du monde. Cette structure est faite par les constructeurs, certains propriétaires, ou dieux, avec leurs sons et leurs paroles. Ces sons et ces paroles prennent une signification tangible quand on les émet. Chaque parole du dieu construit la maison du monde en se faisant l'écho d'autres paroles. Ces sons du monde des esprits, quand ils sont tous émis ensemble, composent le chant spirituel du monde. Cette combinaison de sons devient vibrante et tangible en atteignant ce monde-ci, et lui donne la forme que nous voyons et que nous sommes. Ce chant est le système nerveux de l'univers. (Martin Prechtel, Les secrets du jaguar, 1999)

Quand un homme est malade, cela signifie qu'il a perdu sa symphonie intérieure. Le chaman le soigne en recréant l'harmonie par ses paroles sacrées qu'il récite ou chante sur un rythme précis afin de reproduire les Grands Sons Originels.

des montagnes, des grottes, des rivières, des vallées, des villages, ainsi que les noms de familles des dieux et de leurs royaumes pour chacun de ces endroits, le chaman restructure les composantes de notre esprit. Si ce rituel, dénommé "se rappeler la Terre", est correctement accompli, les corps malades commencent à résonner de l'écho de la Terre originelle, où toute vie prend sa forme, et ils guérissent. (Martin Prechtel, Les secrets du jaguar, 1999)

 

Le chef Navajo Leon Secatero (décédé en 2008) dit à propos des crânes de cristal, qui sont des cristaux traditionnels taillés en forme de crâne, porteurs des informations des origines de l'humanité et retrouvés chez les Mayas (voir article Codage d'information et énergie):

Vous avez entendu parler de l'appel de la nature? C'est un son que seuls les animaux peuvent entendre, un son puissant qui les ramène vers leur vraie nature. C'est le son des crânes de cristal. Nous vivions dans un vaste océan de sons et de vibrations. Les sons nous entourent, mais c'est à travers ce vaste océan que le son des crânes de cristal peut voyager. C'est un son jamais entendu, un son inaudible pour l'oreille humaine ordinaire. Nous ne pouvons l'écouter qu'avec notre "oreille intérieure". C'est le son inaudible de la création. Sans lui, rien ne pourrait vivre, car il est le son qui anime toute chose. Une feuille qui pousse au printemps produit ce son. C'est le son qui jaillit, au moment de la création quand une vie nouvelle éclot. C'est le son même qui a retenti quand la Terre est venue à l'existence et quand nous avons reçu notre forme humaine. C'est ce même son de la création qui est aussi en nous et c'est un son magnifique. (C. Thomas et C.-l. Morton, Le mystère des crânes de cristal, 1999)

 

La substance primordiale et la géométrie sacrée :

S'il est vrai que des sons ont créé l'univers, cela impliquerait qu'

il existerait une substance primordiale dans l'univers et que les vibrations de cette substance constituerait le son. Des ondes stationnaires y auraient créé les formes. Mais quelle serait cette substance?

Les scientifiques décrivent habituellement l'espace comme un vide dans lequel sont disposés des amas de matière (particules, atomes, molécules) comme des objets qui sont éparpillés dans une pièce vide. Par le jeu de leurs influences réciproques d'attirance et de répulsion, des mouvements se transmettent de particule à particule, de molécule à molécule comme le son dans l'air (voir annexe 3, Ondes voyageuses). Les pulsations de cette matière cosmique constituent une sorte de son que les astronomes ont enregistré.

Citons l'exemple des astronomes de Stanford (USA) qui surveillent les sons du soleil par un capteur installé dans le satellite SOHO. Des vagues parcourent la surface du soleil et en font le tour en 2 heures environ. Cette pulsation est trop lente pour être directement audible par notre oreille qui est sensible à des pulsations de dizaines ou de milliers par seconde. Il faut accélérer les enregistrements solaires par 42000 fois et compresser 40 jours en quelques secondes pour pouvoir les entendre. C'est ce qu'a fait l'un des chercheurs, A. Kosovichev.

Toutefois, ces ondes de matière ne font pas appel à l'existence d'une substance primordiale.

La substance primordiale de l'univers à laquelle font référence les traditions est d'une nature plus subtile et répond à d'autres lois. Elle a été désignée et nommée prana, éther, etc. La physique quantique la plus avancée commence à décrire une substance de cette sorte, sous le concept de matrice universelle ou champ de cohérence unitaire. Cette matrice a la propriété de recevoir des informations, de les enregistrer et de les transférer instantanément en n'importe quel endroit. (voir les articles de physique quantique de ce site et le livre de D. Wilcock, Investigations sur le champ de conscience unitaire)

Les sons primordiaux créent des géométries sacrées dans la matrice. Les sons sont en quelque sorte des codes d'information transférés à la matrice, qui les transcrit en formes. Sons et géométries sont deux expressions vibratoires jumelles d'un même schéma directeur.

La géométrie est le fondement de l'univers dans tous ses aspects. Elle est présente aussi bien au cœur des atomes que dans la construction des molécules, des planètes et des galaxies.

Publié dans 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

xavier 03/01/2016 23:21

Bonsoir, et merci , je viens de découvrir votre site, je recherche ce genre d'information, je suis passionné de ça. à vous lire peut-être ...
Xavier