Manipulation et propagande contre la Syrie

Publié le par Vahine

False-flag en perspective, où comment discréditer le régime Syrien,

L' OTAN veut la peau de Bachar Al Assad...

 

Sur : La voix de la Russie : french.ruvr.ru :

 

Une provocation se prépare contre la Russie

12.01.2013, 03:11, heure de Moscou

 

сирия учения сирия флаг сирия вооружение правительственная армия

Dans le cadre d'une guerre de l'information contre Bachar al-Assad on prépare une nouvelle provocation contre la Russie. C’est ainsi que les experts ont commenté dans une interview à La Voix de la Russie l’information sur l’enrôlement par des services spéciaux d’Occident et du Proche-Orient des personnes d’apparence slave. Elles auront à jouer le rôle de « mercenaires » russes, ayant combattu du côté de Bachar al-Assad et capturés par les rebelles syriens.

Des « acteurs » pour le futur spectacle sont recrutés en Russie, au Bélarus et en Ukraine, a appris aux journalistes russes une source anonyme informée. Les qualités requises sont les suivantes : avoir une notion du service militaire, savoir manier les armes et savoir ce qu’est une pièce de DCA. Ensuite ces soldats de fortune, devront reconnaître devant les caméras avoir été embrigadés par les services spéciaux russes pour aider l’armée de Bachar al-Assad et envoyés en Syrie à bord de navires de guerre.

 

La même source a appris un autre détail. D’après elle, les scènes seront tournées en Turquie ou en Jordanie, où des décors d’envergure de villes syriennes détruites servent depuis longtemps à des fins de désinformation.

 

Des villes fantômes analogues, il est vrai libyennes, avaient été construites en son temps au Qatar et en Arabie Saoudite, afin de discréditer le régime de Mouammar Kadhafi. C’est ce qu’a rappelé Sergueï Demidenko, expert à l’Institut des évaluations stratégiques et de l’analyse :

 

" Comme le disait Goebbels, plus le mensonge est gros, plus vite on le croit. La provocation est destinée en premier lieu à la communauté internationale. Il faut créer l’image d’un régime syrien méchant et perfide, qui ne tient que grâce à l’aide de la Russie et de l’Iran ».

 

L’objectif des scénaristes et des réalisateurs des futures vidéos sur les « mercenaires » russes en Syrie est de sauver la face de ceux à l’étranger qui soutiennent les rebelles syriens dans leur lutte contre Bachar al-Assad. C’est ce que considère Semion Bagdassarov, expert du Centre des études analytiques.

 

L’information confidentielle sur la provocation en préparation contre Damas et Moscou est parue le jour, où doivent se dérouler des pourparlers à Genève, réunissant les diplomates de Russie, des Etats-Unis et l’envoyé spécial de l’ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi. /L

Publié dans Guerre

Commenter cet article