Inde : Des droits pour les dauphins

Publié le par Vahine

Inde : Des droits pour les dauphins

Bon, d'accord, c'est une image de requin ... , mais c'est une très belle image !

Une bonne nouvelle, sur Epoch Times : http://www.epochtimes.fr

 

 

(Dominique Faget/AFP/Getty Images)a

 

L'Inde qualifie les dauphins de «personnes non humaines» et interdit les spectacles

Écrit par Venus Upadhayaya, Epoch Times
29.05.2013

 

 

Le ministère indien de l'Environnement et des Forêts a interdit les spectacles mettant en vedette des dauphins en captivité, les qualifiant de moralement inacceptables.

 

Dans une déclaration de la Central Zoo Authority, le gouvernement indien a avisé tous les États du pays de rejeter toute proposition d'établissement de delphinarium par «toute personne, organisation, agence gouvernementale, entreprise privée ou publique qui implique l'importation et la capture d'espèces cétacées pour le divertissement commercial, l'exposition privée ou publique et tout autre objectif d'interaction».

 

Avinash Basker, conseiller juridique de la Wildlife Protection Society of India, a déclaré : «En ce qui concerne les dauphins en captivité, il s'agit d'un grand pas en avant. La chasse aux dauphins est illégale en Inde et ceux qui sont en captivité dans le pays ont été capturés ailleurs dans le monde. Ainsi, c'est bon pour tous les dauphins de la planète.»

 

M. Basker note cependant qu'il y a encore plusieurs défis en ce qui a trait à la conservation des dauphins en Inde. «Il y a des rapports sporadiques de consommation de viande de dauphin dans les États du Sud. L'ampleur de ce problème est […] méconnue, puisque l'industrie des pêches n'est pas bien réglementée ici.»

 

En Inde, les dauphins sont protégés par la Loi sur la protection de la faune de 1972. Le gouvernement indien a fait des dauphins du Gange l'animal aquatique national afin de protéger l'espèce menacée.

 

La déclaration de la Central Zoo Authority mentionne que les cétacés (mammifères marins) ne peuvent survivre en captivité. «Les cétacés en général sont très intelligents et sensibles, plusieurs scientifiques ayant étudié le comportement des dauphins suggèrent que leur intelligence élevée comparée à d'autres animaux signifie que les dauphins devraient être considérés comme des “personnes non humaines” et ainsi devraient avoir leurs propres droits et il est moralement inacceptable de les garder en captivité à des fins de divertissement.»

 

M. Basker affirme qu’un plus grand nombre de pays devraient adopter de telles politiques pour empêcher la capture des dauphins. «Qualifier les dauphins de “personnes non humaines” donne beaucoup de force au discours en faveur des droits des animaux dans le monde. C'est une déclaration importante», estime-t-il.

 

M. Basker croit que le point important de la déclaration est que garder des dauphins en captivité est cruel. «Sous l'égide de la Loi sur la protection de la faune, les dauphins sont protégés comme toutes les autres espèces. En mentionnant qu'ils sont des personnes non humaines, le gouvernement cherche probablement à rehausser leur statut prévu par la Loi sur la prévention de la cruauté envers les animaux de 1960.»

Le ministère indien de l'Environnement et des Forêts a interdit les spectacles mettant en vedette des dauphins en captivité, les qualifiant de moralement inacceptables.

 

Dans une déclaration de la Central Zoo Authority, le gouvernement indien a avisé tous les États du pays de rejeter toute proposition d'établissement de delphinarium par «toute personne, organisation, agence gouvernementale, entreprise privée ou publique qui implique l'importation et la capture d'espèces cétacées pour le divertissement commercial, l'exposition privée ou publique et tout autre objectif d'interaction».

 

Avinash Basker, conseiller juridique de la Wildlife Protection Society of India, a déclaré : «En ce qui concerne les dauphins en captivité, il s'agit d'un grand pas en avant. La chasse aux dauphins est illégale en Inde et ceux qui sont en captivité dans le pays ont été capturés ailleurs dans le monde. Ainsi, c'est bon pour tous les dauphins de la planète.»

 

M. Basker note cependant qu'il y a encore plusieurs défis en ce qui a trait à la conservation des dauphins en Inde. «Il y a des rapports sporadiques de consommation de viande de dauphin dans les États du Sud. L'ampleur de ce problème est […] méconnue, puisque l'industrie des pêches n'est pas bien réglementée ici.»

 

En Inde, les dauphins sont protégés par la Loi sur la protection de la faune de 1972. Le gouvernement indien a fait des dauphins du Gange l'animal aquatique national afin de protéger l'espèce menacée.

 

La déclaration de la Central Zoo Authority mentionne que les cétacés (mammifères marins) ne peuvent survivre en captivité. «Les cétacés en général sont très intelligents et sensibles, plusieurs scientifiques ayant étudié le comportement des dauphins suggèrent que leur intelligence élevée comparée à d'autres animaux signifie que les dauphins devraient être considérés comme des “personnes non humaines” et ainsi devraient avoir leurs propres droits et il est moralement inacceptable de les garder en captivité à des fins de divertissement.»

 

M. Basker affirme qu’un plus grand nombre de pays devraient adopter de telles politiques pour empêcher la capture des dauphins. «Qualifier les dauphins de “personnes non humaines” donne beaucoup de force au discours en faveur des droits des animaux dans le monde. C'est une déclaration importante», estime-t-il.

 

M. Basker croit que le point important de la déclaration est que garder des dauphins en captivité est cruel. «Sous l'égide de la Loi sur la protection de la faune, les dauphins sont protégés comme toutes les autres espèces. En mentionnant qu'ils sont des personnes non humaines, le gouvernement cherche probablement à rehausser leur statut prévu par la Loi sur la prévention de la cruauté envers les animaux de 1960.»

Publié dans Résistance

Commenter cet article