Le plan de Monsanto en Europe

Publié le par Vahine

Le plan de Monsanto en Europe

Un petit dernier sur Monsanto ?

( Je dit ça parce qu'avant il y a déja 3 articles sur ce sujet ) 

Sur AgoraVox : http://www.agoravox.fr

 

Le plan de Monsanto en Europe : Entre contrôle des semences & criminalisation de la culture non contrôlée

Le 13 mai 2013, la Cour suprême des Etats-Unis donnait pour la première fois raison à Monsanto contre un fermier de l'Indiana.La Cour suprême a en effet considéré que la protection intellectuelle"ne permet pas à un agriculteur de reproduire des graines brevetées en les plantant et en les récoltant sans détenir une permission du propriétaire du brevet". (source).

L'industrie "bio"toxicotechnologique rajoute encore une pierre à son édiffice en vision d'une conquête plus grande à long terme : l'Europe.

Grosso modo, vous n'avez pas le droit de replanter des semences Monsanto sans leur verser une royaltie, c'est ce que l'on va vous expliquer ci-dessous.

Ce processus a déjà lessivé beaucoup de fermier en Inde, les poussant au suicide sous des dettes innomables, tout cela pour busculer s'accaparer le peu de leur richesse économique (source)

C'est donc l'essorage économique par le biais des semences Monsanto qui continue et prend de l'ampleur, touchant désormais les pays du Nord et s'implantant très sérieusement sur ses terres, aux Etats-Unis.

Mais qu'en est-il de l'Europe ?

Le chemin de la criminalisation des semences non enregistrées est déjà en marche. (source)

Eh oui, on y arrive ! Les semences non enregistrées, entendez par là, non brevetées, testées, approuvées, sont sur le chemin dans notre bonne vieille Europe. Bien sur, on ne parle pas encore de semence OGM. Mais, qu'en sera-t-il demain ? 

Quand on connaît la volonté de multinationales comme Monsanto, qui n'a jamais hésité à prendre soin de l'environnement à sa manière (source), et la pléiade d'entreprises opposées à l'étiquetage des OGM, nous sommes largement en droit de nous inquiéter...

Donc voilà, d'ici quelques années, plus le droit de cultiver son potager si on n'a pas acheté ses graines estampillées "conformité européenne", comprenez avec la mise en place du traité transatlantique, des graines estampillées "sponsored by Monsanto". Et aussi de la bouffe avec un super étiquetage où nos amis de Bruxelles vont encore nous vendre du cheval pour de la vache, mais cette fois-ci, cela sera du petit Lu plein de bon blé OGM avec un étiquetage 100% Bio, et tout cela avec un jolie estampillage CE

Donc comprenez bien, que Monsanto et consorts ont déjà mis en place les outils juridiques à leur arrivée et leurs large diffusion en Europe. Et qu'en effet, Monsanto risque bien de s'approprier le vivant (source) et la merde risque bien de s'approprier une part de nos estomacs.

Nos gouvernants européens sont de mèche, à l'image des gouvernants américains bien trop connivants avec les grosses entreprises du Down Jones ou du Nasdaq, nous pouvons voir à l'avance ce que nous allons devenir : L'Europe des Etats-Unis. Peut-être à l'image de la chasse gardée qu'était l'Amérique du Sud, nous prennons le chemin de la vassalisation à l'Empire industrialo-financier américain, qu'il s'agisse de biotechnologie, de soumissions aux firmes crimino-pharmaceutiques ou encore de corruption institutionnalisée à l'image de nos différents élus.

Il devient donc important de se réveiller, si vous voulez encore pouvoir manger une tomate dans votre jardin. Voire même pour pouvoir cultiver gratuitement votre terre... Parce que demain, certains ont décidé que nous n'aurions plus le droit de cultiver notre jardin gratuitement et que nous devrions acheter nos graines. Probablement auprès d'une société que l'on déteste et ce après l'application normal du traité transatlantique.

Autant aller coloniser Mars que de rester en Europe bouffer des OGM dans 15 ans !

Publié dans Santé, Con....sommation

Commenter cet article