Les retraites de nos hommes politiques ...

Publié le par Vahine

Les retraites de nos hommes politiques ...

Que dire de plus, c'est désespérant de voir à quel point on se fait avoir ! Ils doivent se marrer, nos politiques, à nous regarder nous démener pour pas grand chose pendant qu'ils se goinfrent ...

Sur AgoraVox :

 

La retraite des Ayrault...

Petite démonstration chiffrée sur laquelle on peut ergoter à l’infini mais dont le fond reste inattaquable : nos élus se servent une retraite garantie sans aucune mesure avec leur durée de cotisation, la réalité de nos retraites, la réalité de leur travail …

A l'heure ou les retraites sont un enjeu capital pour et de grandes décision du privé vont se prendre, il est intéressant de connaître comment va être traité le premier ministre.

L'étique, l'exemplarité et le cumul des fabuleux privilèges des meilleurs régimes spéciaux, comme message au salariés du privé et des régimes généraux. Une analyse, avec des éléments publiés et estimés, donne une idée approximative qui doit être proche de la réalité.

Le fondement même des calculs de la retraite repose sur l’antagonisme des intérêts. Son financement, sa mécanique, sa nature se fondent sur le fait que chacun vit aux dépens des autres. Les avantages des uns se font au détriment des autres. 

L'avantage le plus déterminant et le plus scandaleux dont bénéficient Jean Marc Ayrault et ses acolytes, réside dans le cumul sans limites de régimes spéciauxqui affichent tous de grandes et dispendieuses générosités : régime des parlementaires, régimes de la fonction publique, etc.. c'est un cumul des régimes les plus privilégiés et injustes du pays.

Le premier ministre Ayrault c'est constitué un véritable "patrimoine retraite", c'est-à-dire le cumul de droits à pension acquis, qu'il touchera l'âge venu. 

-Le premier ministre Ayrault percevra 2 800 euros par mois au titre d’ancien maire de Saint-Herblain et de Nantes.

-Comme ancien président du district de l’agglomération Nantaise puis de la communauté urbaine Nantes Métropole, il recevra 2500 euros.

-Comme ancien président de la société d'économie mixte la SAMOA, il percevra 1500 euros.

-Comme ancien conseiller général, il percevra 1500€

-Comme retraite d'ancien député il recevra une pension de 6 700 euros par mois.

-Il bénéficiera en bonus comme ancien président de groupe, de 3 000 euros supplémentaires.

-Comme ancien prof d'Allemand, il touchera environ 2000 €euros. C'est une retraite complète alors qu'il aura eu une carrière factice et fictive. Il n’a enseigné que quelques années.

-Comme ancien Premier Ministre, de ce statut particulier, ce dernier bénéficie tout de même de certains avantages à vie, notamment d'une voiture, d'un officier de sécurité et d'une secrétaire.

A cela, le relevé de carrière n'étant pas exhaustif, peut être s'ajoute des retraites inconnues. 

ayrault-chapeauxNous noterons tous que ces postes ont étés contigus, c'est a dire que ces postes il les a occupé en même temps. Les retraites sont « cumulées ».

Ainsi, le patrimoine affiché, avec plus ou moins de crédibilité et son combi Volkswagen, ne constitue que la partie émergée de l'iceberg de la fortune de cet investisseur en postes a revenus décalés sur la retraite. Qui dit cumul des mandats ou des fonctions dit cumul des pensions de retraite. 

aLes revenus à la retraite du premier ministre dépasseront les 20 000€ mensuels.

Fonctionnaire fictif de l’Éducation nationale, conseiller général, maire, président d'agglomération puis de retraites-cumul-ayraultcommunauté urbaine, député (président de groupe), président de société d'économie mixte, et enfin Premier ministre, Jean-Marc Ayrault est le roi des cumulards de la multiple affiliation aux régimes spéciaux, comme le président Hollande et la majorités des ministres actuels.

Avec une espérance de vie à la retraite de 20 ans, le Premier ministre est potentiellement assis sur un tas d'or de 5 millions d'euros : un chiffre bien supérieur à son patrimoine déclaré (1,5 million d'euros). Les régimes spéciaux sont des retours sur investissement à faire pâlir n'importe quel trader. Sans aucune logique économique, mais 100% clientéliste.

A l'heure de la réforme des retraites, comment voulez vous que lui et son compère Hollande cumulard président et ces ultra profiteurs professionnels de la rente de retraite s'attaquent aux régimes spéciaux ?

Madame Michu cumule deux emplois, l'un le matin comme femme de ménage de 5h 12h et un autre de 13h à 20h comme caissière d'une grande surface, est certainement contente de savoir que ses deux cotisations prises sur ses feuilles de paye, ne donneront pas « double retraite », mais qu'une seule du régime général, par la méthode de calcul, très loin de 2 retraites.

L'état est formidable pour les cumulards, il donne plusieurs retraites là ou les régimes généraux n'en donne que une.

Moi multi-entrepreneur créateur indépendant qui embauche des salariés, paye des impôts, sans sécurité de l'emploi, ayant indisponible l'argent investi dans mes PME, qui ne demande jamais la moindre subvention et qui prouve à l’évidence que je dois être stigmatisé d'abominable égoïste obligatoirement exploiteur, un être sans cœur et sans générosité, patron forcement associé culturellement à voyou, ne m’intéressant en rien au bien commun,Quel est le capital dont je devrais disposer pour prétendre la même retraite que Ayrault, garantie par l’État Français ?

ayrault-retraite-formidable

Les taux d’intérêts « longs » en France aujourd’hui sont aux alentours de 2%. Pour que 2 % sur mon capital me donne 240 000 euro par an, faut faire une petite règle de trois.

Le résultat est le suivant : pour que je touche 240 000 euro par an, il faut que mon capital soit de 12 millions d’euro ( 2% sur 12 million d’euro= 240 000 euro) Donc il me faudrait disposer de 12 millions d’Euro pour me retrouver à parité égale, au moment de ma retraite, avec monsieur Ayrault.

Avec une différence cependant : les retraites de la fonction publique sont totalement indexées sur l’inflation, ce qui ne serait pas le cas de la mienne. Pour combler ce désavantage et si je fais le calcul que les prix vont monter de 50 % en vingt ans, il me faudrait disposer d’au moins 50 % de plus, Ce qui amène le total à 18 millions d'€uros.

Certes, mais un capital de 18 Millions d’euro, en France,supporterait un impôt sur la fortune d’au moins 1% par an. Il faut donc provisioner ce "détail" à 4 millions sur 20 ans. Ce qui amène le capital requis pour que je vive aussi bien que notre cher premier ministre a au moins 22 millions d'euros.

Ceci sans tenir compte des voitures de fonction, des voyages gratuits et des autres menus avantages qui adoucissent la dure vie d'un ancien premier ministre à vie.

Ce sont les payeurs d’impôts qui vont lui assurer le niveau de vie auquel il a droit. On doute qu'a l'age de prendre sa retraite en valeur absolue qu'il a cotisé 54 millions d'euros autan dans toute sa carrière !

On est content pour lui. Que voila une belle réussite et comme il a besoin de faire perdurer le système des régimes spéciaux.

Dans l’esprit de transparence et de justice fiscale qui anime les deux bénéficiaires Ayrault et Hollande, et leurs disciples, je fais donc les propositions suivantes dont je ne doute pas une seconde qu’elle vont être retenue par des hommes aussi moralement indiscutable que celles qui ces deux socialistes qui nous gouvernent.

1- Supprimer les régimes spéciaux et uniformiser la retraite en un seul et unique organisme pour tous, avec les mêmes règles de calcul pour tous.

2-Inclure dans la déclaration de patrimoine la valeur actualisée de toutes les retraites payées par l’État que ces braves gens vont toucher dans les années qui viennent et que nos élites dirigeantes payent l’ISF sur ces sommes, ce qui parait le minimum absolu.

3-Supprimer le cumul des retraites payées par des impôts ou taxes…

4-Supprimer les "bonifications", ces années gratuites non cotisées qui sont une injustice envers ceux qui cotisent.

L’impression de tout cela est que les gens qui sont au pouvoir et qui contrôlent nos vie s’enrichissent de façon éhontée et souterraine et que pour cacher leur turpitude, ils désignent à la vindicte publique les « riches » , alors qu’eux mêmes sont beaucoup, beaucoup plus « riches » mais non pas de l’argent immédiatement visible, mais de l’argent sous forme de rente qu’ils nous ponctionnent

 

Publié dans Oligarchie mondiale

Commenter cet article