Pétition du professeur H. Joyeux contre la vaccination forcée

Publié le par Vahine

Pétition du professeur H. Joyeux contre la vaccination forcée

Une arnaque inqualifiable de l'industrie pharmaceutique, pour gagner plus de fric .... 

Et une manoeuvre de la part de l'oligarchie dominante pour la dépopulation ...

Rappelez vous qu'"ils" n'ont pas besoin de nous tous, et qu'"ils" ne veulent pas partager les richesses ...

Et le courageux Docteur Joyeux qui n'a rien à y gagner, qui au contraire prend des risques pour sa carrière ... qui part en campagne contre Big pharma, pour la santé de nos enfants ...

Soutenons le !

Sur : Fawkes News : http://fawkes-news.blogspot.fr

Henri Joyeux

Description de cette image, également commentée ci-après

Henri Joyeux en mars 2012.

 
Naissance 1945
Montpellier
Nationalité française
Profession

Professeur des universités-praticien hospitalier

 

Wikipédia

Henri Joyeux, né le 28 juin 1945 à Montpellier (Hérault) est professeur des universités-praticien hospitalier de cancérologie et de chirurgie digestive à l'université Montpellier 1. Il est également écrivain, conférencier, marié et père de six enfants.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

  • De 1968 à 1970, il est chirurgien coopérant au Maroc à l’Hôpital Al Kortobi de Tanger.
  • Interne des hôpitaux de Montpellier, il devient chirurgien chef de clinique-assistant des hôpitaux en 1972
  • Chef de clinique, assistant des hôpitaux de Montpellier (1972 - 1973)
  • Chirurgien assistant à l'Institut du cancer de Montpellier (1973 - 1980)
  • Professeur de cancérologie en 1980 ; il est invité en juin au premier congrès chinois de Nutrition organisé par Arthur Sackler et le Prix Nobel Linus Pauling à Tientsin.
  • Directeur du laboratoire de nutrition et de cancérologie expérimentale (1980 - 1982)
  • Professeur de chirurgie digestive en 1986
  • Chef de consultations à l'Institut du cancer (1981 - 1992)
  • Chef de service de chirurgie viscérale et digestive à l'Institut Curie de Paris (1992 - 1994)
  • Chef de service à l'Institut du cancer de Montpellier (1995)
  • Membre de l'Académie nationale de chirurgie depuis 1994

Engagements personnels[modifier | modifier le code]

Depuis 1982, il consacre bénévolement une journée à la santé des jeunes et des familles1.
En 2001, il lance le premier « bar à fruits » dans les écoles en demandant de supprimer les barres et biscuits du goûter pour les remplacer par des fruits frais2.
En 2012, il réalise deux conférences pour l'Institut pour la protection de la santé naturelle en qualité de membre de son comité scientifique3.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Henri Joyeux est l'auteur de près de 500 publications en France et à l'étranger, dont notamment :

  • 1972 Thèse sur l’intestin artificiel
  • 1980 et 1986 Traité de Nutrition artificielle de l'Adulte, Éd. SCTNA 2 volumes
  • 1981 Cancers de colon, du rectum et de l'anusÉditions Masson
  • 1985 Cancers de l'ovaire Ed Vigo
  • 1985 Études médicales et scientifiques sur les apparitions de Medjugorje, avec René Laurentin
  • 1987 Cancers du Colon-Rectum, de l'ovaire et du Foie, Éd. INSERM
  • 1998 Prévenir les cancers du Sein - Ensemble relever le défi, Éditions François-Xavier de Guibert
  • 2000 Cancers du Tube Digestif - de la Prévention aux traitements Tome I, Éditions François-Xavier de Guibert
  • 2002 Femmes si vous saviez - Hormones, Ménopause, Ostéoporose, Éditions François-Xavier de Guibert
  • 2003 Changez d'Alimentation - Prévention des cancers - Faut-il manger Bio ?, Éditions François-Xavier de Guibert
  • 2004 Spiritualité et Cancer : L'Espoir
  • 2004 Femmes si vous saviez : les hormones de la puberté à la ménopause 3e édition, Éditions François-Xavier de Guibert
  • 2005 Guérir définitivement du cancer - Oser dire quand et comment, Éditions François-Xavier de Guibert
  • 2008 Changez d'alimentation : L'atout Bio ! (6e édition)
  • 2010 Comment enrayer l'épidémie des cancers du sein et les récidives ? (2e édition)
  • 2010 Femmes si vous saviez ! Les hormones de la puberté à la ménopause (3e édition)
  • 2010 Guérir enfin du cancer : oser dire quand et comment ? (Éditions du Rocher)
  • 2011 Cancer de la prostate : comment enrayer l'épidémie et les récidives ? (Éditions du Rocher)
  • 2012 Les abeilles et le chirurgien (Éditions du Rocher)
  • 2013 La pilule contraceptive : Dangers, alternatives. (Éditions du Rocher)
samedi 30 mai 2015

La pétition du professeur Joyeux contre la vaccination forcée fait grincer des dents les médias et la ministre de la santé

 
La professeur Joyeux a lancé il y a une dizaine de jours une pétition pour dénoncer la pénurie organisée qui force actuellement les parents à vacciner leurs enfants avec des vaccins non obligatoires, y compris l'hépatite B. Une arnaque rondement menée qui n'est pas sans rappeler le précédant de 2008


A l'époque, on parlait aussi d'un "retrait temporaire". Cette fois c'est une situation de pénurie temporaire...mais dont "Il est difficile de prévoir avec certitude une date de retour à une situation normale". En gros, on peut toujours courir. Voyant que les français se mobilisent massivement contre cette arnaque manifeste, non seulement la ministre de la santé est montée au créneau au JT mais les médias se relayent les uns après les autres pour ternir la réputation du professeur Joyeux voir tenter carrément de démonter point par point son argumentaire (avec des mensonges grossiers).

Un échantillon des quelques articles qui ont fleuri ces trois derniers jours:

 
 
 
 
 
 
 
A noter que ce battage médiatique a été orchestré exactement de la même manière lorsqu'il s'agissait de la théorie du genre. Gouvernement et médias s'étaient liés pour tenter de décrédibiliser les informations factuelles apportées. Preuve une fois encore que les médias ne sont plus un contre-pouvoir depuis bien longtemps mais bien le relais de la propagande d'Etat.
 
 
Publié par Fawkes News
 

DTP, Santé Naturelle, Mise en ligne le 21 mai 2015

Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires !


Pétition

à l’attention 
de Madame la Ministre de la Santé Marisol Tourraine.


Madame la Ministre, 


Comme vous le savez, le vaccin obligatoire DT-Polio pour les enfants de moins de 6 ans n'est plus commercialisé en France par les laboratoires pharmaceutiques depuis 2008.

Depuis septembre 2014, la situation s'est encore aggravée avec une pénurie généralisée de vaccins tétravalents (DTpolio-Coqueluche) et pentavalents (DTPolio-Hib-Coqueluche).

Le résultat est que les parents ont le choix entre :

  • laisser leur enfant sans couverture vaccinale et s'exposer, en plus des risques médicaux, aux poursuites pénales prévues par la loi ainsi qu'à des menaces d'exclusion des crèches, écoles, et autres services publics ;
     
  • ou alors : vacciner leur enfant avec un vaccin hexavalent DTPolio-Hib-Coqueluche-Hépatite B, l'Infanrix Hexa, le seul qui ne souffre d'aucune pénurie.
     

Le problème est que l'Infanrix Hexa :

  • contient de l'aluminium et du formaldéhyde, deux substances dangereuses voire très dangereuses pour l'humain et en particulier le nourrisson, pouvant notamment provoquer une grave maladie, la myofasciite à macrophages.
     
  • contient le vaccin contre l'hépatite B soupçonné d'un lien avec la sclérose en plaque ;
     
  • et coûte jusqu'à 7 fois plus que les autres vaccins.
     

En outre, vacciner les enfants contre 6 maladies graves d'un coup est en soi un geste médical risqué, qui peut déclencher une réaction immunitaire incontrôlée (choc anaphylactique), ainsi qu'augmenter le risque de maladie auto-immune sur le long terme.

Des centaines de milliers d'enfants sont concernés, et de nombreux accidents inutiles pourraient avoir lieu du fait de cette situation.

C'est pourquoi parents, patients, citoyens et professionnels de santé se tournent massivement vers vous, Madame la Ministre, pour vous demander d'intervenir de toute urgence pour que le simple vaccin DTPolio sans aluminium pour nourrissons soit de nouveau rendu disponible.

Nous vous demandons de prendre toutes les mesures nécessaires pour aboutir le plus rapidement possible à une résolution de ce dossier. Vous êtes le seul espoir pour les parents et les enfants qui sont mis actuellement dans une situation impossible.

Veuillez agréer Madame la Ministre de la Santé, l’expression de mes salutations respectueuses

Commenter cet article