Prince Harry : guerre et jeux vidéos ...

Publié le par Vahine

Guerre et argent

 

 

Une guerre virtuelle, mais les morts, eux , sont bien ....... pardon : étaient bien ... vivants ... et réels ...

 

Outre le fait qu'on peut effectivement se faire du soucis à propos de la santé mentale d'un rejeton d'une des lignées impériales qui gouvernent le monde ...

Et qui ne voit pas la différence entre une guerre et un jeu vidéo ...

 

C'est un fait que massacrer des gens à distance, et sans prendre le moindre risque, peut empêcher de prendre conscience de la réalité des faits ...


Cela étant, les personnes qui n'éprouvent aucune empathie envers leurs semblables, fussent ils des ennemis  (ce qui peut éventuellement être pardonnable pour un soldat qui, dans une vrais action de guerre risque sa vie à chaque instant ), sont généralement classifiées par les psychologues de psychopathes ...

 

On peut en outre se demander quels adultes feront demain nos enfants élevés devant des écrans en permanence : Télé, P.C. et Portable  ...

Comment réagiront ils confrontés à  la vie réelle ?

 

Sur le Blog : Les états d'Anne : les-etats-d-anne.over-blog.com

 

Jeudi 24 janvier 2013

 

Il y a quelques temps je lisais un article qui relatait la fierté de la famille (royale d’Angleterre) et la sienne propre : le petit Harry était tout émoustillé, il avait tué son premier taliban depuis la cabine de pilotage d’un drone.

Comme la question m’intéresse, j’ai lu des articles qui rendent compte de l’état d’esprit de ces nouveaux assassins à distances. C’est assez édifiant, tiennent le coup dans ce boulot les fanatiques qui pensent participer à une opération de salubrité publique en éliminant ces ennemis de leur patrie. Comme ce couple de militaires qui tous deux sont « pilotes » de drones et mènent leur vie privée sans état d’âme avec le sentiment du devoir accompli. Nous constatons dans ces cas là que l'ennemiest déshumanisé, comparer à une punaise qu'il s'agit d'écraser ou un clébard qu'il faut crever...

Tous ne réagissent pas comme cela. Certains, souvent après avoir vu en « temps réels » la mort de civils et surtout d’enfants, pètent un plomb quand soudain ils prennent conscience que non ce ‘est pas un jeu mais bien la souffrance et la mort réelle de personnes réelles.Surtout losqu'avant de recevoir l'ordre de tuer, ils ont eu à observer la vie intime de leurs futures victimes. "Ce sont de bons pères" dit l'un de ceux qui a quitté le "métier"

Ici un témoignage un peu plus étoffé que ceux que j'ai lu précédemment sur la nature de la grande joie du petit Harry … il n’y a pas que les Talibans pour s’inquiéter pour sa santé mentale. Voici donc la jeunesse de "l’élite mondiale" en action (pôvres de nous !)

 

Les talibans inquiets, à juste titre, pour la santé mentale du prince Harry

 


Mercredi 23 Janvier 2013


Les talibans inquiets, à juste titre, pour la santé mentale du prince Harry
Le prince Harry a manifestement un problème de santé mentale, a constaté mardi le porte-parole des talibans d’Afghanistan, au lendemain de déclarations du petit-fils de la reine d’Angleterre faisant un parallèle entre le tir depuis son hélicoptère et les jeux vidéo.
« Il y a 49 pays avec leur armement puissant qui n’arrivent pas à défaire les moudjahidines, et maintenant, le prince arrive et compare cette guerre avec ses jeux, sa PlayStation ou peu importe comment il les appelle », a ironisé Zabiullah Mujahid, porte-parole taliban.
Lundi soir, le ministère britannique de la Défense a annoncé que le prince Harry avait quitté l’Afghanistan au terme de vingt semaines de déploiement.
« Adore jouer à la PlayStation »
L’agence britannique Press Association (PA), qui l’avait interrogé pendant son affectation afghane, et qui retenait depuis lors l’interview pour des questions de sécurité, a publié les propos de celui qui, sur le terrain, était appelé « Capitaine Wales », son nom de famille dans l’armée. Questionné sur son rôle de copilote-artilleur à bord d’hélicoptère Apache, le prince Harry s’est vanté d’avoir tué des adversaires. Il a parlé de sa mission avec « joie », « car je suis l’une de ces personnes qui adorent jouer à la PlayStation et la Xbox, donc j’aime à penser que je suis probablement assez utile avec mes pouces ».
(Pour ceux qui n’auraient pas compris « l’humour » du bonhomme, on rappelle que les pouces servent aussi bien à s’exciter sur une PlayStation que sur sa mitrailleuse)
« C’est une guerre sérieuse, une guerre historique, de résistance pour nous et notre peuple », a réagi Zabiullah Mujahid. « Nous ne prenons pas ses commentaires très au sérieux, car nous avons tous vu et entendu qu’à leur retour d’Afghanistan, beaucoup de soldats étrangers, d’occupants, développent des problèmes mentaux », a poursuivi le porte-parole des talibans.


CAPJPO-EuroPalestine

 

Publié dans Oligarchie mondiale

Commenter cet article